Bernard Konan, le nouvel homme fort de l’EFO

635 0

En moins de deux semaines, l’Ivoirien Bernard Konan a conquis le cœur des supporters de l’Étoile Filante de Ouagadougou (EFO). En réalisant un doublé (2-1) lors du match de la 24e journée entre son club et l’Union Sportive des forces armées le lundi 29 mai 2017, l’Ivoirien a fait pleurer de joie les supporters de l’EFO.

L’EFO chasse désormais le leader du Fasofoot le RCK

Il y a longtemps qu’un joueur du Fasofoot a mis tous les supporters de son club d’accord comme l’a fait l’Ivoirien Bernard Konan. Face à l’Union sportive des forces armées (USFA), l’Étoile Filante de de Ouagadougou (EFO) s’est imposée 2 à 1 grâce à son nouvel attaquant.

Puissant, cet attaquant de fixation a d’abord ouvert (1-0) le score (10e mn) puis réalisé le doublé (87e mn) après l’égalisation de Junior Yves Koutiama (18e mn). A la fin du match, Bernard Konan a été porté en triomphe par les supporters de l’EFO qui lui ont même distribué des billets d’argent. 

Mais, Bernard Konan s’était d’abord illustré lors du match retour dans le derby contre l’ASFA Yennenga en championnat où il avait ouvert le score pour l’EFO qui s’est par la suite imposée. En Coupe du Faso trois jours plus tard, c’est encore lui qui lance Adama Zerbo, auteur de la passe décisive pour l’ouverture du score de l’EFO encore victorieux (2-1).

Il a vaincu le signe indien

Face à l’USFA, en donnant la victoire à l’EFO dans les dernières minutes, cet attaquant véloce permet aux stellistes de s’imposer face à un entraîneur très redouté du Fasofoot Mousso Ouédraogo. Ce dernier s’est toujours payé l’EFO et cette victoire permet de vaincre le signe indien.

Sans club après un échec en Afrique du Sud en provenance de la Tunisie, il rejoint l’Étoile Filante de Ouagadougou (EFO) grâce à Jean Jaurès Baïa, l’actuel entraîneur de l’AS Douanes de Ouagadougou. Cet Ivoirien a connu pas mal de championnats puisqu’en plus du championnat ivoirien où il a joué à l’AS Tanda, il a parcouru la Tunisie, la Libye, le Congo et l’Afrique du Sud.

Un joueur expérimenté

L’aventure en Afrique du Sud fut un échec. «Ça n’a pas vraiment marché là-bas. Je suis reparti à Abidjan. C’est de là-bas que j’ai été contacté pour venir jouer au Burkina », raconte l’attaquant ivoirien. Son expérience lui a permis de ne pas sous-estimer le championnat burkinabè. « Le championnat burkinabè n’est pas du tout facile contrairement à ce que l’on peut croire. Par mon expérience, je sais déjà que les championnats en Afrique noire sont rudes comme celui du Burkina Faso. Quand tu as un bon gabarit dans ce cas, il faut l’utiliser. C’est ce que je fais et ça marche », mentionne Konan.

Le Messi que l’EFO attendait ?

« C’est un garçon qui se bat bien et qui sait se positionner. Quand je l’ai vu pour la première fois, j’ai rapidement compris qu’il pouvait faire quelque chose dans ce championnat. Nous avions des difficultés pour marquer. Avec lui, cela est en train de changer », explique Boureima Kaboré l’entraîneur de l’EFO qui rappelle que c’est la première fois que son club réalise trois victoires de suite.

Bien que huit points séparent son équipe du leader le Rail Club du Kadiogo (RCK), Boureima Kaboré, avec l’arrivée de cet attaquant, croit pouvoir remporter le championnat même s’il n’a pas son destin entre les mains.

Si ses deux premiers matchs ont été mitigés, il estime qu’il a su regagner la confiance grâce aux critiques et au soutien de ses coéquipiers. Il sait qu’il sera attendu lors des prochaines journées. Le plus dur commence donc.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *