Affaire Adja Divine : Une autre marche pacifique le 1er juin à Ouaga

Des femmes haussent le ton pour dire non aux violences faites à l’égard de l’ « autre moitié du ciel ». La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est l’affaire Adja Divine. « Trop, c’est trop », estiment ces femmes. Réunies au sein de la Coalition burkinabè pour les droits de la femme (CBDF), une quinzaine de structures de la société civile, à l’instar des autres, a décidé d’organiser une marche silencieuse le 1er juin 2017. La marche partira du Rond-point des Nations Unies vers 9h jusqu’au Premier ministère. L’annonce a été faite ce mercredi 31 mai 2017 à Ouagadougou. Mais la marche a finalement été reportée


Lire aussi 👉👉👉 Affaire Adja Divine : La marche du 1er juin 2017 reportée


Adja Divine est le nom d’artiste de la musicienne burkinabè ayant essuyé le courroux d’une foule déchaînée le 23 mai 2017 à Ouagadougou. Accusée de vol d’enfants, Adjaratou Diessongo, de son vrai nom, a été brutalisée et dénudée alors qu’elle se rendait dans une alimentation pour acheter du lait pour son bébé âgé de quelques mois.

La chanteuse ne demande que justice. Adja Divine a déposé une plainte le 24 mai contre la police et contre X. Elle accuse la police notamment de l’avoir arrêtée et abandonnée par la suite. La police, aussi, a déposé une plainte contre l’artiste. L’affaire est entre les mains de la justice. Mais commentaires et indignations vont bon train depuis le début de l’affaire.

Après la marche de l’Association burkinabè des femmes artistes, une autre coalition d’OSC apporte son soutien à l’artiste agressée. « Quel que soit ce qui s’est passé, cette violence ne peut être justifiée. Nous sommes fatiguées d’entendre que le dossier suit son cours », a coupé court la Présidente du Conseil d’administration de la coalition d’organisations, Félicité Médah.

La Coalition burkinabè pour les droits de la femme (CBDF) comprend une quinzaine de structures de la société civile dont le MBDHP. Elle existe au Burkina depuis 2003. A en croire sa PCA, les activités de la CBDF ont commencé depuis 1998 à travers un projet. La coalition a pour mission principale d’œuvrer pour la promotion, la protection et la défense des droits de la femme.

Pour la Présidente du Conseil d’administration de la coalition, malgré les engagements pris par l’Etat burkinabè à travers les instruments juridiques et lois, « nous constatons une recrudescence des violences de toutes formes perpétrées sur les femmes et les filles tant dans nos villes que campagnes… Face à la cruauté de l’acte, nous sommes indignées ! Nous avons mal au cœur ! ».

Félicité Médah a annoncé la tenue d’une marche pacifique le 1er juin 2017 à partir de 9h à Ouagadougou. La marche partira du Rond-point des Nations Unies jusqu’au Premier ministère où un message sera adressé au Chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba. 

Aux dernières nouvelles, la marche a été reportée.

Pour rappel, l’Association burkinabè des femmes artistes musiciennes et d’autres organisations féminines ont montré leur soutien à Adja Divine le 27 mai 2017 à travers une marche à Ouagadougou.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page