Affaire Adja Divine : Mys’TIC attire l’attention sur l’utilisation des réseaux sociaux

721 0

Dans cette déclaration, l’association Mys’TIC réagit sur l’affaire Adja Divine.

Le mardi 23 Mai 2017, des événements malheureux ont terni l’image de l’intégrité des Burkinabè à Ouagadougou. En effet nous avons été choquées de constater la violence qu’a subie Adjaratou DIESSONGO, de la part d’une foule qui l’a prise pour une voleuse d’enfant sans preuve quelconque. Ceci est d’autant plus regrettable, et nous interpelle, que certains n’ont rien trouvé de mieux à faire que de faire circuler des images disgracieuses de la victime sur les réseaux sociaux.

C’est pourquoi Mys’TIC Burkina Faso, association qui oeuvre pour un meilleur développement de la femme grâce aux TICs, condamne fermement par le présent communiqué ces actes d’une brutalité inouïe, portant atteinte à la présomption d’innocence, à la dignité et aux autres droits de l’homme reconnus à tous les Burkinabè par la Constitution.

Sans pour autant dédouaner dame DIESSONGO de la faute qui est d’avoir refusé d’obtempérer aux ordres et de se soumettre au contrôle de la Police, nous trouvons inacceptable que la foule de civils ait décidé de la soustraire des mains des policiers pour la lyncher. A partir du moment où  elle était déjà en route vers le commissariat, il revenait à l’appareil judiciaire étatique et non au peuple de rendre justice et par conséquent prononcer les peines qu’elle encourrait pour les infractions commises.

Nous voudrions aussi attirer l’attention de la population sur l’utilisation des réseaux sociaux pour diffuser des images pouvant porter atteinte à la dignité de personnes devant bénéficier de la présomption d’innocence, ou encore choquer les simples internautes.

L’association Mys’TIC Burkina Faso exprime toute sa solidarité avec la victime Adjaratou DIESSONGO dite ADJA DIVINE, et par extension à toutes les femmes victimes de violences gratuites. Elle exhorte le peuple à plus de retenue, de savoir vivre, de respect et de civisme dans l’État de Droit qu’est notre pays le BURKINA FASO.

Mys’TIC Burkina Faso



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *