Hôpital Yalgado : Le SYNTSHA interpelle les autorités

465 0

Le syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) de la sous-section du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) a organisé une conférence de presse ce vendredi 02 juin 2017. Il a  dénoncé une situation chaotique au sein des services de l’hôpital Yalgago. Il interpelle les premières autorités du CHU-YO à respecter leurs engagements.

Aux dires  du secrétaire général du SYNTSHA de la sous-section CHU – YO, Hamadi Konfé, l’institution rencontre d’énormes difficultés qui l’empêchent d’accomplir ses missions comme il le faut. Il s’agit, entre autres, des capacités d’accueil qui sont dépassées et qui contraignent à hospitaliser les malades. « Ce triste constat est fait au quotidien dans tous les services d’urgences », a indiqué Hamadi Konfé.

 « Les services manquent de tout », poursuit-il. Par exemple, à la maternité, le secrétaire général a  noté la panne de l’aspirateur du nouveau-né. Du coté des grands brûlés, la salle a été fermée pour manque de matériel, pour ne citer que ceux-là.

Ces problèmes relevés ci-dessus ne sont pas un fait nouveau pour les autorités et les premiers responsable du CHU – YO, selon le syndicat. En effet, explique Hamadi Konfé, « face à toutes ces difficultés, notre syndicat n’a cessé d’interpeller les autorités du CHU-YO et du ministère de la santé (…) allant jusqu’à observer un sit in les 09 et 10 mars 2016. Des négociations ont été entreprises et des engagements ont été pris par le ministère de la santé ».

Les animateurs lors de la conférence de presse

10 mois après,  les engagements pris par le ministère de la santé ainsi que la promesse de l’obtention d’équipements n’ont connu un début d’accomplissement, affirme Konfé. Des manifestations ont été  entreprises. Et les deux parties sont parvenues  à la signature du compte rendu le 8 février 2017 qui contenait les engagements pris par le ministère de la santé. « Que du dilatoire »,  commente Hamadi Konfé. Par la suite, une lettre a été adressée au ministre pour l’interpeller du non-respect de ses  engagements pris pendant les négociations.

Le SYNTSHA invite alors tous les travailleurs du CHU-YO à se mobiliser et à se tenir prêts pour la défense de leur instrument de travail.

Irmine KINDA

Burkina24

 



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *