Paul Thiéba : « Nous allons rénover le système de santé du Burkina» 

301 0

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a rendu une visite inopinée ce 6 juin 2017 au centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-Yalgado). Cette sortie visait à constater les réalités de centre hospitalier.

Tôt dans la matinée de ce mardi 6 juin 2017, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a visité le CHU-Yalgado à Ouagadougou.

Des urgences médicales, en passant par le scanner en panne, le service de la radiologie, le service d’hémodialyse, les urgences traumatologies, le chef du gouvernement a constaté les réalités de l’hôpital.

« C’est une visite pour nous informer des conditions de vie et de travail du personnel. Egalement pour nous imprégner des conditions dans lesquelles nos compatriotes burkinabè sont soignés et de regarder l’état de fonctionnement des infrastructures », a laissé entendre le locataire de la Primature.

Il a précisé que l’hôpital a été construit depuis 1961 et ne répond plus au besoin des populations parce que ses capacités d’accueil et les infrastructures méritent d’être rénovées.

« Nous avons vu les conditions dans lesquelles les soins sont dispensés. Tout cela demande des réponses d’urgence de l’équipement de l’hôpital et du matériel à mettre en œuvre et tout ce qui concourt à des soins de qualité pour les compatriotes », a analysé Paul Kaba Thiéba.

Il  promet de travailler à cela avec la vision du Plan national de développement économique et social (PNDES) dont l’axe N° 2 consiste à améliorer la qualité du facteur humain, notamment la question de santé publique.

 «Nous allons rénover le système de santé du Burkina Faso et je considère que l’hôpital Yalgado redeviendra le fleuron qu’il était car nous allons mettre en œuvre des réformes et des politiques d’investissement qu’il faut pour refaire de cet hôpital une référence de qualité », est-il convaincu. 

Le directeur général de l’hôpital, Robert Sangaré, dit n’avoir pas  le sentiment que tous les gouvernements qui se sont succédés placent l’hôpital au rang qu’il mérite avec les mesures d’accompagnement qu’il faut.

Il précise que la solution qui avait été trouvée, notamment le redéploiement de l’hôpital sur deux pôles pour résoudre les problèmes d’équipements et d’infrastructures, a été abandonnée. « Il y a une autre option qui a été prise par les autorités. Ce qui a laissé  intacts les problèmes qui existaient », a-t-il expliqué.

« Nous ne sommes plus responsables de la remise en cause de cette option. Nous sommes contents de l’engagement du Premier ministre  et nous espérons que ça sera suivi d’actes concrets », a-t-il souhaité.

Jules César KABORE

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre