Egypte-Burkina : Signature d’un accord de coopération militaire en vue

586 0

Une coopération militaire naissante et un accord de matérialisation en vue entre l’Egypte et le Burkina. C’est le fruit des entrevues avec les autorités politiques et religieuses qui se sont enchaînées depuis le 7 juin jusqu’à ce 8 juin, deuxième jour du séjour égyptien du président du Faso en terre égyptienne sur invitation de son homologue. Un séjour marqué par la visite d’une des 16 unités de l’industrie militaire dans la zone industrielle Abou Za’abal au Caire.    

Le président Kaboré n’aura pas seulement rendu visite au grand Imam d’Al-Azhar Cheickh Ahmed Al-Tayeb, et Sa Sainteté le Pape Tawadros II d’Alexandrie en Egypte. Il a observé un temps de travail avec son homologue Al Sissi sur les questions de commerce, de santé, d’éducation et notamment de sécurité. La lutte interne engagée contre le terrorisme oblige.

Roch Kaboré s’est entretenu avec les ministres de la défense Sedki Sobhi, et de la production militaire Mohamed El Assar en présence de responsables militaires burkinabè. Des entrevues qui ont été suivies d’une découverte de la zone industrielle d’Abou Za’abal abritant une des usines de l’industrie miliaire égyptienne. Là, selon le communiqué posté par la présidence du Faso, le chef de l’Etat a eu droit à « une démonstration de la puissance de certains chars » avec comme guide le directeur général de l’usine Youssry Mahmoud Hassan El Nemr.

Cette démonstration aura suffi au président du Faso pour envisager les termes d’un accord de coopération militaire avec l’Egypte. « Le cadre du renforcement de la coopération militaire entre le Burkina Faso et l’Egypte a été fixé. Nous devons à présent le matérialiser », peut-on lire dans un des tweets.

Egypte-Burkina

Accord militaire en vue

Le Président du Faso a sacrifié à la tradition en inscrivant quelques mots dans le livre d’or de ladite unité.

« La visite de la chaîne de l’industrie de production militaire de chars me donne l’occasion de féliciter et d’encourager tous ceux qui y travaillent. C’est également le lieu de souligner qu’en mettant en place un ministère de l’Industrie militaire, l’Egypte a opté pour la souveraineté et la solidarité africaine dans le domaine de l’armement », rapporte le communiqué de la présidence.

Synthèse de Oui Koueta                       

Burkina24

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre