UNFPA Burkina rend hommage à Babatunde Osotimehin

417 0

La représentation au Burkina du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) rend hommage à Dr Babatunde Osotimehin, directeur exécutif de l’UNFPA, décédé dans la nuit 4 au 5 juin 2017.

Le Dr Babatunde Osotimehin était dans les préparatifs du Conseil d’administration de l’UNFPA lorsque la mort l’a surpris. Mais Dr Edwige Adekambi Domingo, représentante résidente de l’UNFPA au Burkina,  en tire un peu de consolation.  «Tous ses généraux étaient avec lui. C’est dire que sa proximité avec les autres, le Seigneur le lui a rendu en faisant en sorte que ceux et celles qui travaillent avec lui l’ont vu, ont parlé avec lui et l’ont vu partir », explique-t-elle.

Dr Edwige Adekambi Domingo (à droite) échangeant avec Fayçal Traoré – © Burkina24

Ces propos sont tenus dans l’une des salles du siège du système des  Nations Unies où a été ouvert le registre des condoléances en hommage au disparu. Plusieurs personnalités s’y sont succédées en fin de matinée ce 8 juin 2017. Filiga Michel Sawadogo, commissaire à l’UEMOA, y est venu représenter la commission ainsi que son président.

Sourire et humour d’un bâtisseur

Il dit retenir de l’homme « sa passion pour tout qu’il faisait ». « C’est une grande perte », témoigne Adama Kanazoé, conseiller spécial du Président du Faso en charge des Objectifs du développement durable (ODD). Il est venu « saluer la mémoire la mémoire d’un infatigable bâtisseur ».

Un bâtisseur qui allait au contact du terrain. « Il connaissait tous les problèmes au niveau du terrain » et « était aussi proche des gens », ajoute Edwige Adekambi Domingo. «L’image que je garde de lui, c’est son sourire, son humour mais surtout son courage à affronter les défis liés aussi bien à l’organisation que ceux liés aux vicissitudes de la vie que rencontrent les femmes et les adolescentes sur le terrain », détaille-t-elle.

Adama Kanazoé, conseiller spécial du Président du Faso, écrivant dans le registre des condoléances – © Burkina24

Secrétaire général adjoint de l’Organisation des Nations Unies, le Dr Osotimehin, après des études médecine terminées en 1972 au Nigéria et un doctorat obtenu en 1979 à l’Université de Birmigham au Royaume Uni, est passé par plusieurs organisations dont l’Agence nationale du Nigéria pour la lutte contre le VIH/SIDA et le Forum économique mondial. Depuis le 1er janvier 2011, il était le quatrième directeur exécutif de l’UNFPA. Son apport à cette organisation a été jugé important.

« Il ne nous reste qu’à continuer sur ses pas (…) de manière à ce que les femmes et les jeunes filles qui constituent son cheval de bataille ne souffrent pas de son départ », conclut Edwige Adekambi Domingo.

Abdou ZOURE

Burkina24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *