MACO : Du soutien aux  bébés

198 0

La Fondation Zida pour le Burkindi a offert un don aux bébés nés de parents locataires de la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO), ce vendredi 9 juin 2017. Une action qui entre dans le cadre des multiples œuvres caritatives de la structure à travers le Burkina Faso.

A la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO), d’innocents enfants vivent  avec leurs mères détenues. Dans un univers carcéral caractérisé par de rudes conditions de vie, ces enfants, dont l’âge est compris entre 0 et 2 ans, subissent, malgré eux, une double «peine», sous le regard impuissant de leurs géniteurs.

Ce vendredi 9 juin 2017, la fondation Zida pour le Burkindi a volé au secours de huit bébés, tous âgés de moins de deux ans.

Les donateurs de ce jour

Les dons sont composés essentiellement de cartons de sucre, du lait, du savon, des couches pour bébés, des biscuits et des vivres d’une valeur de plus d’un demi-million de F CFA.

Le directeur exécutif de la Fondation, Fousseni Ouédraogo, a rappelé que c’est l’artiste Freeman qui a interpellé la structure sur les difficultés dans la prise en charge des enfants des bébés dont les parents sont en prison. Il a pris le cas d’un bébé de deux semaines dont la jeune mère de 20 ans est incarcérée depuis 6 mois en prison sans jugement.

« La vulnérabilité d’un nouveau-né se trouve accrue quand cela se trouve dans une prison », a fait comprendre Fousseni Ouédraogo. Il ajoute que la fondation Zida agira en dehors des orphelinats classiques, notamment dans les prisons là où il y a malheureusement des bébés. La fondation s’engage en partenariat avec le ministère de la justice à soulager les enfants en situation de prison.

Jules César KABORE

Burkina 24

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre