PNDES : Le bilan de 2016 et les perspectives en discussion

302 0

Le secrétariat permanent du Plan national du développement économique et social (PNDES) a  organisé ce vendredi 9 juin 2017 à Ouagadougou, la revue annuelle 2017 du référentiel. C’est une occasion de faire le bilan à mi-parcours et de dégager des perspectives.

Le dispositif de suivi et d’évaluation du Plan national de développement économique et social (PNDES) prévoit une session annuelle du Comité national de pilotage dénommée « revue annuelle du PNDES ». Une occasion d’examiner le chemin parcouru pour l’opérationnalisation du PNDES et adopter les ajustements nécessaires pour la réalisation du référentiel.

La  rencontre de ce vendredi 9 juin 2017 a principalement concerné l’examen et la validation du projet de rapport de performance 2016 de la mise en œuvre du PNDES et les perspectives 2017-2019. Il a été aussi question de l’adoption des recommandations visant à résorber les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre du PNDES.

«J’ai instruit les chefs de file des cadres sectoriels de dialogue d’œuvrer à rendre disponibles d’ici le 30 septembre 2017, les politiques sectorielles devant servir de cadre d’intervention des acteurs du développement dans les secteurs de planification », a déclaré le Premier ministre Paul Kaba Thiéba.

Les participants à la revue annuelle 2017 du PNDES

En effet, ces politiques permettront d’une part, de rationaliser et de renforcer la cohérence des politiques publiques, et d’autre part, de favoriser l’alignement des acteurs du développement sur les priorités nationales.

Par ailleurs, il a rappelé que l’objectif majeur du PNDES est de réaliser une croissance forte, durable et inclusive avec un taux de croissance moyen de près de 80% dans le but de sortir le pays de la pauvreté et d’améliorer de façon substantielle les conditions de vie des Burkinabè.

Concernant le bilan de 2016, le Premier ministre fait ressortir les difficultés d’ordre sécuritaire et les multiples revendications des syndicats. Malgré ce contexte difficile, la mise en œuvre du PNDES enregistre des progrès.

« Le taux de croissance du PIB s’est rapproché du potentiel en se situant à 5,9% contre 4,4% en 2014 et 4% en 2015. L’inflation demeure maîtrisée et le déficit de la balance courante s’est réduit », a-t-il signalé.

La première session ordinaire du Comité national de pilotage du PNDES a connu la participation, entre autres,  des présidents des cadres sectoriels et régionaux de dialogue, l’Association des régions du Burkina Faso (ARBF) et l’ensemble des municipalités, la société civile, le secteur privé et les présidents de la troïka des partenaires techniques et financiers.  

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre