African Women Leaders continue sa croisade

550 0

L’ONG « African women leaders » continue d’intervenir dans le milieu associatif féminin au Burkina Faso. Ce samedi 10 juin 2017, elle a organisé un atelier de formation sur le leadership au profit d’une cinquantaine d’associations de trois arrondissements de la commune de Ouagadougou.

Cet atelier entre dans le cadre de la volonté de l’ONG « African women leaders » de primer le meilleur projet d’une association féminine. Cependant, « les femmes n’avaient pas les aptitudes et capacités de pouvoir monter un projet ni de le mener à bien », a dit Marie Hermann  Coulibaly, coordinatrice de l’ONG.


Lire aussi 👉👉👉 Associations féminines : « Africain women leaders » à l’arrondissement 11 de Ouaga


Maimounata Ouédraogo, présidente de l’association pour la promotion socio-économique des filles et des femmes, a évoqué en effet les problèmes auxquels les associations sont confrontées. « D’une manière générale les femmes créent les associations mais n’ont aucune notion de gestion d’une association (…). Elles ne connaissent pas le sens de ce qui est écrit  dans les statuts et règlements intérieurs de leur association», a-t-elle décrit.

 A l’entame de cet atelier, la coordonnatrice de l’Association African Women Leaders a rappelé quelques préalables. « On ne crée pas une association pour avoir un financement. C’est notre travail qui amène un financement », a-t-elle prévenu.


Lire aussi 👉👉👉  « African Women Leaders» forme les femmes de l’arrondissement 5 de Ouagadougou


L’ONG n’est pas à sa première formation au profit des associations féminines. La coordonnatrice se réjouit de ce fait car dit-elle, « l’ONG est convaincue que les femmes ont compris que la connaissance c’est la clé. Les femmes ont compris qu’à un moment, il faut arrêter d’espérer les résultats et de passer à l’action parce que les résultats on les cherche,  on ne les espère pas».

 «On ne finit jamais d’apprendre », a souligné Maimounata Ouédraogo. C’est la raison pour laquelle elles sont venues partager leur expérience avec l’ONG, a-t-elle confié.

Irmine KINDA

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *