Burkina : Moto cross à Saaba du 24 au 25 juin

1305 0

Le Burkina Faso abritera la 3e édition de la compétition internationale de moto cross. Une compétition qui regroupera des pilotes de la Côte d’Ivoire, du Togo, du Mali, du Sénégal et du Burkina Faso. Le comité d’organisation a dévoilé le contenu de la course lors d’un point de presse ce dimanche 11 juin  2017 à Saaba.

Du 24 au 25 juin 2017 sur le nouveau terrain d’entrainement à Saaba, les pilotes de la Côte d’Ivoire, du Togo, du Mali, du Sénégal et du Burkina Faso s’affronteront lors de la 3e édition de la compétition internationale de moto cross. Un événement organisé par  les Etalons moto club.

Les catégories retenues pour cette édition sont les cross junior (65 cc), les cadets (85cc), les séniors (125cc et plus) et également une compétition des motos communément appelées JC. Par ailleurs, la catégorie minime de 5 à 7 ans effectuera une démonstration de la moto.

Phillipe Garcia, directeur de la course, déclare que le nouveau circuit de la compétition est tracé selon les normes européennes. Concernant les conditions de participation, Stéphane Balkouma, l’un des promoteurs de la compétition, affirme que les compétiteurs doivent posséder des motos  et des équipements homologués.

« Le comité d’organisation procédera aux contrôles des motos, des équipements et la forme du compétiteur avant chaque compétition », a-t-il signalé. Les inscriptions se font sur Internet et par téléphone.

Stéphane Balkouma fait comprendre que les Etalons moto cross ont un bon niveau. Par rapport au budget de cette compétition, il est estime que ce n’est pas cher payé.  « Pour la discipline et l’encadrement de la jeunesse dans sa passion plutôt qu’être en train de cascader en ville et de fumer des cigarettes derrière les arbres, ce n’est pas cher du tout », a-t-il expliqué.

Le comité d’organisation entend discipliner les jeunes dans leur passion

En rappel, les Etalons moto club est le dernier né des clubs de motards au Burkina Faso et vise la promotion de la pratique de la  moto sous toutes ses formes, des rencontres et des échanges entre motards et la participation à des actions de préventions routières.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *