L’ancienne ministre Nestorine Sangaré chante pour « un père fidèle »

1017 2

L’ancienne ministre de la promotion de la femme et du genre Nestorine Sangaré a pris le micro.  Discrète depuis la chute du gouvernement de Blaise Compaoré en octobre 2014, elle a fait une apparition scénique et publique lors d’un concert pendant lequel elle a chanté.

Wennam maanin sougri

Burkina24

« Un père fidèle ». C’est le titre du nouvel album de l’ancienne ministre de la promotion de la femme et du genre Nestorine Sangaré. Aperçue lors d’un concert le dimanche 4 juin 2017, elle a présenté un titre de ce nouvel album de louanges.

Cet album de dix titres dans lequel elle magnifie le Seigneur est un vrai voyage mélodieux entre le Jazz, le gospel, le slow, reggae, la musique tradi-moderne etc. comme si elle cherchait sa voix et sa voie dans le domaine musicale. Mais en réalité, cet exercice de style auquel elle se livre est une véritable démonstration de maîtrise des codes musicales.

Dans  « Wennam maanin sougri », elle ressuscite avec maestria les souvenirs de Georges Ouédraogo. Alors que dans le titre « mam ka zemse yé », l’on penserait immédiatement à Garou. Dans la salsa dans laquelle elle transporte, l’on penserait immédiatement  à JJ Vickey. « Un père fidèle », ressemble bien à la personnalité  de Nestorine Sangaré.

Zînme (extrait)

Burkina24

D’ailleurs dans hymne à la réconciliation qui sort du cadre religieux, c’est un appel à la réconciliation qu’elle lance dans ce titre au rythme militaire comme pour faire à l’actualité récente du Burkina Faso avec l’insurrection populaire qui a marqué le pays. Nestorine et l’auteur est la compositrice des textes de cet album chanté en mooré et en français.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. A Truth. A quand ta propre contrition??? Parle pour toi-même et ne mens pas sur les burkinabè. Si tu as les preuves que la dame a pillé tes ressources, va déposer une plainte contre elle. Tu fais de la diffamation en venant mettre en doute sa sincérité de la dame. Elle chante et tu ne peux rien contre cela, ni l’empêcher de continuer sa vie. D’autres ont fait pire et paradent ici avec les honneurs. J’en ai marre de la méchanceté gratuite et de la jalousie déguisée en donneur de leçon.
    Merci beaucoup à Boukari Ouédraogo pour le message et les extraits de l’album. Tu es un vrai burkinabè.

  2. C’est bien ça. Après avoir nargué les Burkinabè, contribué à piller les ressources, on se met à chanter le Seigneur. On espère qu’il y a de la sincérité dans tout cela. Les gens dirons qu’elle essaie de faire acte de contrition à travers ces chansons. Moi je dirai qu’il faut être toujours pondéré quand on fait partie d’un gouvernement, ne pas se comporter comme si on n’était inamovible à son poste car on ne sait de quoi demain est fait. En tous cas, bonne chance à elle!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *