Tunisie: mobilisation pour la liberté de ne pas jeûner pendant le ramadan

757 0

Un rassemblement visant à protester contre les atteintes aux libertés individuelles pendant le mois de ramadan, a été organisé, ce lundi 12 juin 2017 au centre-ville de Tunis, la capitale tunisienne. Les manifestants arboraient des slogans du genre «Laissez tranquilles ceux qui ne jeûnent pas», ou encore «nous ne sommes pas forcés de jeûner».

Depuis le début du mois de Ramadan, la police tunisienne a procédé à la fermeture certains cafés, et a opéré des arrestations dont quatre personnes  à qui elle reprochait d’avoir mangé en public.

La volonté de ces manifestants est d’interpeller les autorités du pays au respect de leur liberté de conscience tel que l’a inscrite la Constitution tunisienne.

« On n’empêche personne de faire ramadan. Tout simplement, les personnes qui ne sont pas convaincues ne sont pas obligées de s’y plier. Je ne vois pas en quoi le fait de manger et de boire dans la rue est une atteinte au sacré, aux croyances d’une autre personne. Tout ce qu’on demande tout simplement, c’est que chacun puisse vivre sa vie tranquillement tant qu’on respecte les autres, et qu’on nous respecte aussi », a exprimé Donia Amri, une trentenaire interrogée  par RFI.

Le 1er juin dernier, des non-jeûneurs avaient été condamnés à un mois d’emprisonnement ferme malgré l’absence de loi n’interdisant pas explicitement de manger en public.

Abdel-Karim Ben Abdallah, l’un des organisateurs, a livré à RFI les raisons de la faible mobilisation. « Je me dis que la majorité des jeunes ne peuvent pas venir parce qu’ils ont peur de leurs parents. Il y a d’autres gens qui ne veulent pas venir parce qu’ils ne veulent pas que les gens les voient en train de manifester pour  un truc anti-islam. Ce n’est pas le cas. Aujourd’hui, on n’est pas ici contre l’islam. On est là pour exercer le droit civique, selon la Constitution tunisienne », a-t-il fait savoir.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                     Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *