Burkina : Grève prolongée dans les palais de justice

596 0

Les syndicats des magistrats, des greffiers et des gardes de sécurité pénitentiaire ont décidé de prolonger la grève décrétée le 12 juin 2017.

Les syndicats du ministère de la justice prolongent la grève de 72 heures décrétée le 12 juin 2017 pour protester contre les violences qui ont eu lieu au palais de justice de Manga le 8 juin 2017. Ils estiment que les revendications qui ont justifié les trois premiers jours d’arrêt de travail n’ont pas été satisfaites.

Les syndicats avaient notamment réclamé une rencontre entre plusieurs ministres, dont celui de la sécurité, pour discuter des conditions de reprise au palais de justice de Manga, en particulier,  et de travail du personnel judiciaire en général.

La rencontre n’ayant pu se tenir au motif que le ministre d’Etat, ministre de la sécurité serait hors du pays et les conditions posées pour la reprise n’ayant pas été satisfaites, les syndicats informent les acteurs judiciaires et tous ceux que le service public de la justice peut intéresser que le mouvement est reconduit dans tous les palais de justice et établissements pénitentiaires du Burkina-Faso, et cette fois-ci, jusqu’à ce que lesdites conditions soient réunies“, rapporte l’AIB, citant le contenu d’une déclaration publiée chez nos confrères du Faso.net 

Le 12 juin 2017, le ministre de la Justice Réné Bagoro s’était rendu à Manga pour apporter son soutien au personnel judiciaire. Il avait dit comprendre le mouvement des acteurs de la justice, mais avait souhaité une reprise du travail.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *