Santé des populations : Un sommet de haut niveau prévu le 17 juillet à Ouaga

673 0

Du 17 au 19 juillet 2017 à Ouagadougou,  une rencontre de haut niveau sur le financement adéquat de la santé, le dividende démographique et les politiques de population et développement dans l’espace CEDEAO, en Mauritanie et au Tchad se tiendra au Burkina. 

Selon un communiqué parvenu à Burkina24, cette rencontre  est organisée conjointement par l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) et l’Assemblée nationale du Burkina Faso. Elle  vise à renforcer l’engagement des pouvoirs politiques de 17 pays africains en faveur de la santé des populations.

Le sommet regroupera les présidents d’Assemblées, les présidents des commissions des affaires financières, et présidents des commissions des plans et populations des pays de la CEDEAO, de la Mauritanie et du Tchad.

Deux grandes étapes marqueront cette session. Il s’agit d’abord d’une séance préparatoire technique consacrée aux préparatifs autour de groupes thématiques de travail et de séances plénières pour adopter une vision commune sur le rôle des parlementaires pour un financement adéquat et durable de la santé. La deuxième  étape concerne le sommet lui-même. Les Présidents des Assemblées nationales devront à cette occasion entériner les recommandations des experts.

Ce sommet, qui se tient avec le concours de l’USAID, l’AgirPF, l’UCPO, le Palladium, le Partenariat Population et Développement pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, la Banque Mondiale et l’Agence française de développement, verra la prise par les présidents de trois engagements majeurs. Et ce, après avoir prix connaissance, notamment, du point de la mise en œuvre de la déclaration d’Abuja dans l’espace CEDEAO. 

Il s’agit de  faire accélérer l’atteinte de la cible d’Abuja, de renforcer leur soutien au financement domestique durable de la santé et de  soutenir la question du dividende démographique et des politiques de population et développement. 

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *