L’ADP appelle à un recadrage du Réseau Dignité

490 0

L’Alliance pour la Défense de la Patrie (ADP) a, au  cours d’une conférence de presse ce 16 juin 2017  à Ouagadougou,  évoqué  la récente sortie du Réseau Dignité dont elle appelle à un recadrage.

La récente sortie du réseau Dignité a été à l’ordre du jour de la conférence de presse organisée ce jeudi par l’ADP.  Pour cette organisation de la société civile,  le rôle de ce réseau  «est de jouer les gendarmes au sein des organisations de masse ». L’ADP a condamné  les mises en garde que le réseau a lancées ouvertement contre la Coalition Bori Bana. Abraham Badolo a par ailleurs appelé le ministre de l’administration territoriale à faire un recadrage.

Sur un autre point, selon le président de l’ADP,  « le Burkina  Faso est dans le creux de la vague ». Pour lui,  le pays tangue en pleine tempête vers une destination incertaine. L’espoir né de l’insurrection populaire d’octobre 2014 pour une avancée notable de la démocratie s’amenuise progressivement avec la résurgence d’actes aux antipodes de la démocratie, analyse-t-il.

 Abraham Badolo estime que le pouvoir en place remet en cause certains acquis démocratiques. Il en veut pour preuve la loi en gestation à l’Assemblée nationale sur le droit de grève et rejetée par l’Union d’action syndicale (UAS) et  l’avant-projet de code électoral aussi rejeté par l’opposition politique.

Aimé KPODA (Stagiaire)

Burkina24


Photo : Zoodomail

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre