Journée de l’enfant africain : Une plateforme pour le bien-être des enfants de Saaba

257 0

Chaque année, la communauté internationale célèbre la date du 16 juin comme celle de l’enfant africain. Au Burkina Faso, les enfants du département de Saaba ont commémoré cette journée à travers une marche sur la préfecture où ils ont soumis une charte pour demander des autorités l’adoption de mesures pour améliorer leurs conditions de vie.

Tout en exigeant de meilleures conditions de vie, les enfants de Saaba comptent s’impliquer dans la protection de leur environnement

C’est en différé que les enfants de la commune de Saaba ont commémoré la journée de l’enfant africain célébrée pourtant le 16 juin de chaque année. Sous la conduite de l’Association pour le bien-être des enfants et des adolescents d’Afrique (ABE2A), ils ont commémoré cette journée à travers une marche symbolique et silencieuse jusqu’à la préfecture de ladite localité.

Ils ont soumis une charte dans laquelle ils exigent que l’accent soit mis sur l’éducation à travers la construction et la subvention des frais de scolarités des écoles privées et la gratuité dans les écoles publiques. En plus de cela, ils souhaitent la construction des centres de santé, la gratuité des soins pour tous les enfants âgés de 0 à 17 ans.

Dans cette charge, les enfants souhaitent également assurer la nutrition et la promotion des cantines endogènes dans toutes les écoles sans discrimination. Dans cette même lancée, ils demandent aux autorités d’imposer à tous le respect des droits de l’enfant et d’interdire la production, l’importation, la commercialisation et l’utilisation des sachets biodégradables ainsi que la divagation des animaux. A leur tour, ils s’engagent à respecter les autorités, les adultes, les parents, leurs pairs, à protéger les biens publics et à assainir l’environnement.

Associations et autorités de la ville de Saaba ont pris l’engagement de s’impliquer pour le bien-être des enfants

La présidente de l’Association pour le bien-être des enfants et des adolescents d’Afrique (ABE2A) Alice Diarra attend que les autorités et les associations sœurs compétentes s’impliquent pour la mise en œuvre de cette charte.

Le préfet du département de Saaba, souligne pour sa part que les autorités mènent des actions pour la promotion des droits de l’enfant. « Mais avec la charte qu’ils sont remise, c’est une symbolique qui me pousse à mon niveau à contribuer à la promotion de l’égalité des chances », assure Daniel Sawadogo.

La journée de l’enfant africain est célébrée chaque année depuis le 16 juin en mémoire des enfants de la Ville de Soweto (Afrique du Sud) massacrés par le régime de l’apartheid en 1976. La journée est célébrée chaque année autour d’un thème. Au Burkina Faso, le thème retenu cette année est : « accélérons la protection, la responsabilisation et  l’égalité de chance pour les enfants au Burkina Faso ».

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre