Musique : Nestorine explique son engagement

Nestorine Sangaré loue  Dieu et milite pour qu’il y ait zéro grossesses en milieu scolaire. Elle l’a fait savoir ce mercredi 21 juin 2017 au jardin de la musique « Reemdoogo » par la dédicace de son premier opus titré « Un Père fidèle ».

Après 30 ans passés à taire sa passion, Nestorine Sangaré monte sur la scène musicale. Elle a sorti son premier album baptisé « Un Père fidèle » de dix titres majoritairement chantés en mooré.

L’artiste révèle avoir commencé ses premiers pas dans la musique dès son jeune âge. Mais certaines circonstances l’ont régulièrement obligée à faire passer la musique au second plan. Ses études et sa précédente fonction au poste de ministre de la promotion de la femme en font partie. Malgré cela, elle est arrivée avec l’aide de parents et amis à remettre sa passion pour la musique au goût du jour.

 A en croire l’artiste,  malgré sa fonction d’expert international sur les questions de genre, elle arrive à faire vibrer ses cordes vocales.

Mais qu’est-ce qui l’a poussée à enregistrer sa première chanson en 2009 ? Nestorine Sangaré répond : « J’ai été victime d’un faux diagnostic de cancer de sein. Pendant 5 mois, j’ai crié à Dieu pour qu’il m’épargne de cette maladie. Il a eu pitié de moi et il a exaucé mes prières ». Cette chanson est titrée « Ra gnimimameyélé » et traduit « un cri de cœur pour les âmes en détresse pour toucher le cœur de Dieu qui ne manque pas de nous secourir dans la détresse », a-t-elle dit.

Lire aussi  👉👉👉L’ancienne ministre Nestorine Sangaré chante pour « un père fidèle »

Nestorine Sangaré a été ministre de la promotion et du genre pour le gouvernement de 2011 à 2014. « Mon passage au gouvernement est une expérience avec des avantages et des inconvénients et la page est tournée et la vie continue(…), confie-t-elle. On n’a pas encore fait de bilan de ce que j’ai pu faire à la tête du ministère pour savoir si j’ai bien travaillé ou mal travaillé pour les droits des femmes parce que c’est pour cela qu’en tant qu’expert dans ce domaine que j’ai été appelée (au gouvernement, ndlr)».

Parlant de la vie politique, l’ancienne ministre informe qu’elle n’était pas affiliée à un parti politique. « Je n’étais pas considérée comme une ministre politique mais comme une ministre (de la) société civile et je n’étais pas conviée aux activités politiques. Ceux qui sont à l’extérieur pensent que quand on est ministre,  on est automatiquement impliqué dans les activités politiques. Je ne suis toujours pas politique. J’ai des opinions politiques mais je n’adhère pas à des partis politiques », a insisté l’artiste.

Extrait

Nestorine

Elle souhaite poursuivre dans le registre religieux et former des jeunes musiciens chrétiens qui n’ont pas l’opportunité de se faire écouter et de se faire produire. Un concours sera bientôt lancé pour accompagner les meilleurs musiciens chrétiens.

Par ailleurs, Nestorine Sangaré a annoncé que 500 F CFA sur chaque album vendu seront utilisés pour lutter contre les grossesses non désirées en milieu scolaire.

Irmine KINDA

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page