Terrorisme: L’ONU va voter le soutien à la force africaine du G5 Sahel

599 0

En vue de la mise en place d’une force militaire africaine dans le Sahel, le Conseil de sécurité des Nations unies devra se prononcer ce mercredi 21 juin sur un projet de résolution à cet effet. Selon Jeune Afrique, “le texte ne prévoit cependant pas de mandat de l’ONU”. Le Burkina Faso en plus du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, formant le G5 Sahel, comptent déployer une force anti-terroriste de 5 000 hommes, apprend-t-on.

La France et les États-Unis ont trouvé un accord sur la formulation d’un accord relatif à la résolution qui doit être présentée ce mercredi 21 juin devant le Conseil de sécurité des nations unies. Le porteur du texte, la France, s’est félicité du déploiement de la force africaine anti-terroriste des pays du G5 Sahel qui comprend le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso. Toutefois, “ce texte ne prévoit pas que lui soit délivré un mandat de l’ONU”, précise Jeune Afrique.

Cette force dite la « force conjointe du G5 Sahel » a réellement été lancée le 6 février dernier, lors du sommet de Bamako. « Nous avons décidé de rendre effective la création d’une force G5 pour lutter contre le terrorisme », indiquant le président du Niger, Mahamadou Issoufou, insistant sur la volonté du G5 Sahel de « demander une résolution des Nations unies et du Conseil de sécurité pour appuyer la création de cette force…dont le mandat régional est de lutter contre le terrorisme, la criminalité transnationale organisée et l’immigration irrégulière ».

Le projet de résolution en instance de vote ce mercredi 21 juin encourage le déploiement de la force africaine, ce qui est pour lui est le garant du retour de “la paix et la sécurité dans la région du Sahel”. Ce texte n’évoque toutefois pas  l’utilisation de la force telle que mentionnée dans le Chapitre 7 de la charte des Nations unies.

Le lundi 19 juin dernier, l’Union Européenne annonçait sa participation au financement de la force africaine anti-terrorisme au Sahel.

Le prochain sommet du G5 Sahel se tiendra le 2 juillet à Bamako au Mali.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                   Burkina24

Source: Jeune Afrique



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *