Hervé Kouakou Koffi: A Lille pour progresser

L’international burkinabè Hervé Kouakou Koffi a déposé ses valises à Lille où il a signé son contrat pour cinq ans le mercredi 21 juin 2017. Reçu en conférence de presse le lendemain de sa signature de contrat, le natif de Bobo-Dioulasso espère profiter des infrastructures pour mieux progresser. Le Burkinabè a été introduit en conférence de presse par le vice-président directeur général du LOSC Marc Ingla qui a qualifié le Burkina d’un pays de travailleurs et Koffi d’un gardien de but moderne.

Hervé Koffi (HK) : Je suis arrivé ici le lundi matin. J’ai quelques tests avec les médecins. Par la grâce de Dieu, tout s’est bien passé.  Nous avons repris les entraînements le mercredi matin par la préparation physique. Nous sommes dedans jusqu’aujourd’hui.

Hervé Kouakou Koffi (droite) a commencé la préparation physique avec Lille

Journaliste (J) : Quelle est votre ambition ? Il y a plusieurs gardiens. Mike Maignan, Vincent Enyama jusqu’à preuve du contraire. Est-ce que vous voulez le numéro cette saison ou numéro 2 numéro 3 ?

HK : Je ne peux pas trop répondre à cette question. Je suis venu trouver Mike. Je n’ai pas vu Enyeama. J’ai un peu travaillé avec Mike. Je vais laisser les entraîneurs faire leur choix et essayer de travailler.

J : Qu’est ce qui a fait la différence avec Lille puisque vous aviez d’autres propositions, pas seulement en France ?

HK : Ce qui a fait la différence, c’est qu’il y a d’autres gardiens africains qui sont passés ici avant moi comme Enyeama. Il y a plusieurs Africains. Quand je suis arrivé, ils m’ont pris comme leur frère.

J : Vous avez parlé de Gerivnho. Comment il vous a vendu le club, comment il vous a parlé du club ?

HK : J’ai vu Gervihno à Abidjan au Centre d’entraînement de l’ASEC d’Abidjan que je viens de quitter. Il m’a parlé de Lille. Il m’a dit que c’est une très bonne équipe avec l’encadrement technique et le centre technique où je pourrai m’entraîner pour mieux progresser. J’ai parlé avec Gervinho mais je n’ai pas parlé avec les autres.

J : Que représente pour vous Marcelo Bielsa et en quoi le fait qu’il soit ici a joué dans votre décision de venir au LOSC ?

HK : Marcel Bielsa, c’est un grand entraîneur même si je n’ai pas eu à travailler avec lui. Je l’ai vu à la télé avec Marcela Bielsa. Je ne peux pas dire grand-chose sur lui parce que je n’ai pas encore commencé à travailler avec lui.

Propos retranscrits par Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Un commentaire

  1. Bon Vent à toi Notre Koffi national, surtout fait nous rêver
    BONNE CHANCE POUR LA SUITE DE TA CARRIERE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page