États-Unis : Donald Trump annule la traditionnelle célébration du Ramadan à la Maison Blanche

Le Président américain, Donald Trump, a décidé de rompre avec la traditionnelle réception accordée par la Maison Blanche à la communauté musulmane de son pays au cours de la célébration du Ramadan. Ces prédécesseurs Clinton, Bush et Obama en avaient pourtant fait une institution. 

Un seul message signé de Donald et Melania Trump et souhaitant de « sincères salutations aux musulmans qui fêtent l’Aïd el-Fitr ». Pas plus encore moins d’iftar (dîner de rupture du jeûne du Ramadan) offert par la Maison Blanche. Selon Africanews, rapportant des informations relayées par Reuters, » le secrétaire d’État Rex Tillerson aurait rejeté une demande de ses services pour organiser un tel événement cette année, rompant ainsi avec une tradition étatique vieille de plus de 20 ans ».

La présidence américaine dans un bref communiqué publié le 24 juin dernier stipulait que les États-Unis « renouvellent leur engagement à respecter les valeurs de l’Islam. Eid Mubarak », conclut le document.

Selon le Washington Post, le premier iftar de la Maison Blanche date du 9 décembre 1805. Ce fut l’occasion pour Thomas Jefferson, un des pères fondateurs des États-Unis et troisième président américain, de recevoir l’ambassadeur tunisien d’alors, Sidi Soliman Mellimelli, envoyé par le Bey de Tunis Hammouda Pacha.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                     Burkina24



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page