Burkina : Le RJP/AO scrute les promesses à l’endroit des jeunes

206 0

La coordination nationale du  Réseau jeunesse et politique de l’Afrique de l’Ouest (RJP/AO) tient une table ronde ce samedi 1er juillet 2017 pour le lancement du projet de suivi des politiques publiques en faveur des jeunes. L’objectif de cet atelier vise à l’amélioration et au respect des engagements pris par le président du Faso et son gouvernement en termes de promotion de la jeunesse.

 « On voit des jeunes qui déposent des dossiers pour des financements. Mais est-ce que cela va impacter structurellement leur vie ? », s’interroge Ma Arouf Nebié, le coordonnateur national du RJP/AO. « C’est pour cela  on a décidé de mettre en œuvre ce projet », a-t-il déclaré.

Le projet en question porte sur le suivi des politiques publiques en faveur des jeunes. Une table ronde est organisée ce 1er juillet 2017 à  propos. « Cet  atelier consistera à faire le point des engagements du président en faveur des jeunes », explique-t-il. « Voir ensuite avec le ministère de la jeunesse quelles sont les mesures qui ont été mises en place pour effectivement mettre en œuvre ces politiques publiques en faveur des jeunes pour ensuite voir quelles stratégies mettre en place pour suivre la mise en œuvre de ces politiques », a-t-il poursuivi.

Pour Nestor Bamouni, représentant le ministre en charge de la jeunesse, cet atelier est une belle initiative. « Comme on l’a dit, l’Etat met en œuvre des politiques mais ce n’est pas évident d’être juge et partie. Il faut un œil extérieur pour apprécier ce que l’Etat fait en faveur des jeunes », dit-il.

A la question de savoir si le ministère en charge de la jeunesse est satisfait de ses actions en faveur des jeunes, le représentant du ministre répond par l’affirmative. Mais, précise-t-il, « il appartient aux acteurs concernés pour qui ces actions sont élaborées de dire si le bilan est positif ou pas ».

Bamouni Nestor a terminé ses propos en assurant que les recommandations qui seront faites au cours de la table ronde seront transmises aux premiers responsables du ministère, qui, à son tour, verra comment accompagner le réseau dans la mise en œuvre des recommandations.

« Il y a plein d’engagements pris par le gouvernement pour la jeunesse mai qu’elle ignore », a évoqué Thomas Tiama, le premier communicateur. Pour ne parler que du  volet enseignement supérieur, en termes d’engagement pris par le gouvernement en faveur de la jeunesse 2016-2020, « le président s’engage à créer une université virtuelle et à mettre en place 13 espaces numériques ouverts qui seront connectés à haut débit. Il prévoit construire 26 amphithéâtres de 500 places dont 10 en 2016 »,  a souligné Thomas Tiama.

Par la suite, une analyse sera faite de la cohérence entre ces engagements contenus dans les différents documents.

En rappel, le RJP/AO  est composé de partis politiques de l’opposition ainsi que de la majorité présidentielle.

Irmine KINDA

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre