Attention, ça peut encore péter hein !

561 0

Bon on va me dire que si après un long silence comme ça je viens pour annoncer l’apocalypse, c’était mieux que je me taise. Mais je vais parler moi aussi.

Tout ça c’est le problème de Blaise. Après un long règne sans partage d’environ 27 ans, il n’a pas su partir.

Il a obligé son peuple à le chasser en plein soleil. Bon ça tout le monde le sait donc je me tais.

Donc je disais qu’après tout ce temps et la transition imposée au peuple, le pays est convalescent.

Alors que nous sommes en pleine convalescence, on tire de toute part.

Tout le monde veut le changement mais personne ne veut changer.

On hurle à tue-tête que les gens sont corrompus, mais dès qu’on nous nomme responsable des finances, on détourne l’argent.

Quand on crie sur tous les toits de mettre les corrompus en prison, lorsqu’on est soit même pris dans la main dans le sac, on demande d’intervenir.

On critique les policiers qui prennent 2 000 F CFA sur les routes, mais lorsqu’on grille un feu, on est le premier à tendre les 2000 FCFA et quand le policier dit que les choses ont changé, on insiste.

On critique le magistrat qui libère un accusé, mais dès qu’un de nos frères est accusé, on appelle un magistrat pour qu’il intervienne.

Comment le changement peut s’opérer si nous-mêmes nous refusons de changer ?

Le changement ce n’est pas Roch qui va nous l’amener, c’est à nous de lui imposer le changement.

Aujourd’hui nous sommes dans une situation difficile, il ne faut pas trop tirer sur le fil, sinon ça peut encore péter et nous allons créer nous-mêmes une instabilité permanente.

Le Burkina n’a rien d‘autre que le travail de ses fils, il n’est pas sûr que nous puissions supporter longtemps un pays instable.

Je suis tout à fait d’accord avec le président quand il a dit que « construire une nation est une œuvre de longue haleine ». Mais président, toi aussi ce n’est pas en caressant le peuple qu’on va l’éveiller hein !

Partout ça grogne

Au Burkina Faso, dans tous les ministères il y a eu ou il y a grève.

Tout le monde veut tout en même temps.

On veut augmentation de salaires, on veut des routes neuves, on veut des hôpitaux, des écoles, des centres de santé et on veut tout ça en même temps. Ça va être dur deh.

Mais ça aussi c’est la faute du président. Lorsqu’un pays pauvre comme nous sort d’une situation difficile, on tire le frein à main et on fixe les bases du nouveau départ.

Mais bon lui il a zouté le riz aux magistrats. Les enseignants d’université ont dit que c’est eux qui forment les magistrats donc il faut voir leur cas, il a géré. Les médecins disent que c’est eux qui soignent les enseignants et les magistrats quand ils sont malades, et hop on leur donne pour eux. Les gars du trésor ne sont pas contents, ils disent que c’est eux qui paient les magistrats, les enseignants et autres, donc faut augmenter aussi pour eux et hop !

Il faut un plan d’augmentation générale de tous les salaires avec un calendrier d’exécution, sinon les grèves par ci, grèves par là, ça endort le pays.

Si on n’y prend pas garde, l’autorité de l’Etat va s’évanouir à jamais et on sera comme en Libye.

Et ces magistrats qui crient à l’indépendance de la justice !

Moi je ne comprends pas comment des magistrats vont se lever sans préavis et aller en grève et quand on leur parle ils disent qu’il faut respecter l’indépendance de la justice. Ils disent que le président du Faso ne devait pas dire qu’ils ont mal fait.

Le président n’a fait que rappeler la loi sur les modalités de la grève.

Et puis il y a un gars intelligent qui a dit un jour qu’il faut que le pouvoir arrête le pouvoir, donc les députés doivent réfléchir sur comment faire pour que l’indépendance de la justice ne tue pas l’Etat de droit.

Et puis pour une agression dans un palais de justice, vous allez en grève. Il faut arrêter les coupables et les juger.

Il n’appartient pas à l’exécutif de mettre en œuvre l’action publique. Si tu ne comprends pas français, çà veut dire que ce n’est pas le président et son gouvernement qui doivent attraper ceux qui ont agressé le personnel de justice à Manga et détruit les biens publics, c’est à la justice elle-même de le faire.

Justement l’indépendance de la justice impose que ça soit comme ça.

Mais si les magistrats ne font rien, on doit leur dire et le président avait raison de leur dire ça.

Maintenant ils ne font rien et ils cessent le travail, quelle pagaille ! Avec ça on veut parler d’indépendance, ça fait peur deh.

Ou bien c’est pour après dire qu’il faut un garde de corps pour chaque magistrat.

Si tous les corps devaient réagir ainsi, les militaires auraient arrêté tout simplement de travailler.

Le Burkina est en convalescence soyons vigilants dans le silence et l’action constructive.

YELMIGHAN


« Les sermons du vieux  Yelmigan » est une chronique satirique proposée par un « Observateur » avisé de la société burkinabè. Elle traitera deux fois par mois sur Burkina 24 de sujets liés à la vie de la nation burkinabè. Véritable sermonneur, le Vieux Yelmigan ne prendra pas de gant pour parler à ses fils et ses filles de leurs comportements quotidiens dans la société.  Ame détestant les sermons, s’abstenir donc !


Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Hey, le changement ce n’est pas imposer à un président , ici à Roch seulement. Non, le changement c’est imposer à tout dirigeant, à tout responsable de toute structure,toute entité,toute institution, parti au pouvoir,parti de l’opposition, dans les familles,sur les lieux du travail. Pour dire: Imposons nous à nous même, à chacun de nous le changement.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *