Burkina : Le projet de loi sur l’allègement des procédures adopté

337 0

Le projet de loi portant allègement des conditions de contractualisation du programme de projets partenariat public-privé a été adopté ce 3 juillet 2017 à l’Assemblée nationale à 76 voix  pour, sans abstention et sans vote contre.


Lire aussi 👉 Loi sur le PPP : «Nous ne voulons plus de chiffres, nous voulons des écoles» (Salifou Diallo)


Les députés de l’Assemblée nationale du Burkina ont adopté le projet de loi portant allègement des procédures dans les projets du programme de partenariat public-privé. 76 députés ont voté pour. Il n’y a eu aucune abstention ni aucun vote contre. 

A noter qu’en début de plénière, pour protester contre l’examen du projet de loi sur l’allègement des conditions de contractualisation dans les projets du programme public-privé, les députés de l’opposition, environ une cinquantaine, ont quitté la séance plénière qui s’est ouverte dans l’après-midi de ce 3 juillet 2017 à l’Assemblée nationale. 

Le député Daouda Simboro, président du groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement (UPC), déclaré avoir fait le choix de ne pas assister à cette séance afin de ne pas être “comptable d’une telle escroquerie“. 

Le Chef de file de l’opposition politique avait appelé les députés à “enclencher la résistance” à l’Assemblée nationale contre ce projet de loi. Les opposants prévoient aussi de reprendre les marches et les meetings non seulement contre cette loi si elle venait à être adoptée, mais également contre la “mauvaise gestion” du pays.

Lire aussi 👉  Thiéba : « Ceux qui veulent nous distraire, ils n’ont qu’à aller jouer au football ! »

Burkina24 

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre