Jonathan Zongo concernant sa blessure : «Tout avait déjà été pris en charge »

1092 0

L’international burkinabè Jonathan Zongo, blessé lors du match entre le Burkina Faso et le Gabon (1-1) pendant la CAN 2017, a fait le point sur son état de santé. Il a balayé certaines rumeurs sur sa prétendue situation compliquée. Pour Jonathan Zongo, tout va bien.

Jonathan Zongo repartira terminer ses soins en Espagne

Jonathan Zongo s’est présenté à des journalistes burkinabè pour faire le point de sa situation le mercredi 12 juillet 2017. Le Burkinabè s’est blessé lors du match des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017 contre le Gabon (1-1).

« Concernant la récupération, je suis au Burkina pour voir la famille, tout tranquillement pour passer du bon temps avec elle. Côté financier, il n’y a pas trop de problème. Je me suis fait opérer. Tout avait déjà pris en charge. Après la convalescence, je suis dans la récupération à 100% ». C’est par ces mots que l’international burkinabè Jonathan Zongo, de retour au pays et en récupération, a fait le point sur son état de santé et sur l’objectif de sa présence au pays.

Mais une phrase le trahit : « Pour être sur le bon chemin, on est en train de tout faire pour que tout soit dans l’ordre ». Mais le joueur évitera de parler des sujets qui fâchent.

L’ancien joueur de l’Union sportive de Ouagadougou (USO) assure être venu au Burkina Faso pour voir sa famille. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a pris un hôtel à l’écart de la ville de Ouagadougou, notamment à Kamboinsin pour récupérer tranquillement. Des informations relevaient qu’il a été expulsé de sa chambre d’hôtel à Barcelone. Ce qu’il a nié d’un ton hésitant.

Ce retour au Burkina Faso tenait à cœur l’attaquant des Étalons, à croire ses affirmations. Il avait déjà fait la requête à son médecin qui avait opposé un refus. « On avait déjà pris les précautions pour pouvoir me laisser voyager. Il a traité beaucoup de grands joueurs. Cela fait plus de deux mois que je voulais rentrer, il m’a dit que je n’étais pas prêt », note Zongo. Il poursuit : « je suis en phase de cicatrisation. Le docteur m’a donc dit que c’est le moment qu’on puisse me laisser aller voir la famille parce que j’étais stressé parce que cela faisait cinq mois que je n’avais pas vu la famille. Je suis là donc pour voir la famille et me libérer dans la tête».

Il a balayé du revers de la main toutes les affirmations tendant à faire croire qu’il était dans une situation précaire. Malgré tout, Jonathan Zongo n’a pas voulu entrer dans le fond concernant certaines questions. Certaines rumeurs font état de deux lettres envoyées au Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré à cause justement de cette situation difficile. Zongo n’a pas répondu à la question.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *