Burkina-Côte d’Ivoire : L’intégration en marche

178 0

En prélude à la 6e conférence au sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) entre le Burkina et la Côte d’Ivoire, qui se tiendra du 17 au 18 juillet 2017 à Ouagadougou. Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, a tenu un point de presse ce jeudi 13 juillet 2017. Ce sont 24 accords qui seront discutés entre les deux Etats dans plusieurs domaines.

Alpha Barry, ministre burkinabè  des affaires étrangères, a annoncé que la rencontre des experts a débuté ce jeudi 13 et se poursuivra jusqu’au 15 juillet 2017, dans le cadre du  programme de la 6e conférence au sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) entre le Burkina et la Côte d’Ivoire.

C’est une soixantaine d’experts ivoiriens qui sont attendus pour cette réunion. Le président Alassane Ouattara et son gouvernement sont attendus pour le lundi 17 juillet avec le conseil des ministres conjoint et le sommet pour le lendemain.

Le projet de l’autoroute Yamoussokro-Ouagadougou, la réhabilitation du chemin de fer ivoiro-burkinabè, la fourniture d’électricité et d’hydrocarbure, la question de facilitation du commerce, du transit et du transport, la mise en place de nouvelles structures de coopération d’échanges et d’appui aux populations, la défense et la sécurité, tels sont les  dossiers à l’ordre du jour de ce présent TAC.

En effet, ce sont 24 accords qui seront discutés entre les parties. Par rapport au lancement des travaux de construction de l’autoroute Ouaga- Yamoussokro, Alpha Barry a fait comprendre que le tronçon Ouaga-Koudougou sera lancé dans la période du premier semestre de 2018.

Pour l’organisation de ce TAC, l’Etat Burkinabè va débourser une somme de 376 millions de F CFA, a mentionné le ministre en charges des affaires étrangères. Chaque Etat s’occupe des dépenses internes lorsqu’il reçoit le TAC, a-t-il précisé. 

« D’énormes travaux sont en cours au niveau des salles à Ouaga 2000. On a éliminé beaucoup de choses pour que le budget ne soit plus lourd »,  a-t-il dit.

En rappel, c’est depuis 2008 que le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire ont signé le Traité d’Amitié et de Coopération (TAC). Depuis 2014 le Burkina Faso n’a pas accueilli le TAC. La 5e conférence au sommet du TAC s’est tenue le 29 juillet 2016 à Yamoussokro en Côte d’Ivoire et treize accords ont été signés dans plusieurs domaines.

Jules César KABORE                                                                                                                                                                     Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre