EFO vs RCK : Le titre au coup de sifflet final ?

735 0

Le match de la 28e journée du championnat national de football de première division est décisif pour la course au titre. Les deux premiers au classement, l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) et le Rail Club du Kadiogo s’affrontent ce dimanche 16 juillet 2017 dans une rencontre où le vainqueur pourrait remporter le titre de champion du Burkina.

A la dixième journée du championnat national de football de première division, peu d’observateurs auraient misé sur l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) disputant le titre de champion du Burkina. Et pour cause, à cette époque du championnat, le Rail Club du Kadiogo (RCK), l’actuel leader du championnat, comptait quinze points d’avance sur son adversaire de cette 29e journée du Fasofoot.

Il y a seulement deux points, à deux journées de la fin, entre les deux formations. Pourtant,  ces deux équipes se retrouvent le dimanche 16 juillet 2017 au Stade du 4-Août de Ouagadougou à 16h pour une affiche qui est bien la finale du Fasofoot.

Une remontée historique

Boureima Kaboré, depuis le début, croit au titre

« On va aborder ce match comme tous les autres matchs du championnat. Si on arrive à prendre les trois points, on aura fait un grand pas. A la 10e journée, il y avait 15 points. J’avais dit qu’on jouait le titre. Les gens pensaient que c’est de la comédie. Aujourd’hui, on est à deux points. Il n’y a pas de pression sur nous », explique Boureima Kaboré, l’entraîneur de l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) en conférence de presse d’avant-match de jeudi 13 juillet 2017.

La pression devrait être dans le camp du RCK qui a vu son avantage fondre comme du beurre au soleil. Mais l’entraîneur du RCK ne partage pas cette opinion : «Qui veut être champion ? J’ai le titre. Je suis en tête du championnat ? Qui peut veut être champion ? La pression est où ? Pas sur moi en tout cas », lance Malo Kamou en partant de la renommée de l’EFO où il a été joueur et aussi du fait que cette formation est l’une des plus titrées du Burkina.

Les faucons ont mal à leur mental

S’il refuse de dévoiler la stratégie qu’il compte mettre en place pour battre l’EFO, Malo Kamou sait ce qui ne va pas au sein de son équipe et travaille pour corriger cela. Il s’agit du mental. « Nous sommes à un virage du championnat. On n’a pas le droit de tergiverser ou de se lamenter. Il faut travailler. On a travaillé. Nous, on a un problème. C’est au plan mental. Nous sommes en train de travailler pour que nos garçons puissent donner la réplique à la meilleure attaque du championnat », explique Malo Kamou pour qui l’EFO est la meilleure équipe du championnat depuis les phases retour.

Il a d’ailleurs félicité le travail mené par Boureima Kaboré qui a pris en main cette équipe lors de la sixième journée et dans des conditions difficiles.

L’EFO ne parle que de victoires

Il continue sur sa lancée : « Si les dirigeants de l’EFO nous ont fait confiance, ce n’est pas pour venir faire des défaites mais des victoires. A Koudougou, on nous a dit que c’est la première fois que le public vient autant au stade. Cela montre que l’EFO ne parle que de victoires ».

Pour les deux capitaines des deux formations, Ismaël Yanogo du RCK et Mohamed Ouattara de l’EFO, estiment qu’ils n’ont aucune pression sur eux. Ils sont conscients de l’enjeu de ce match. Pour cela, les dirigeants n’ont pas besoin de mots ou de primes pour les motiver. Ils prendront leur responsabilité. Le RCK vient d’une élimination en quart de finale de la Coupe du Faso tandis que l’EFO a atteint les demi-finales.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *