Ouagadougou : Les présumés braqueurs  de la famille Komboïgo arrêtés

L’agression de la famille de Eddie Komboïgo survenue en juin 2017 a été présentée comme l’œuvre de  « bandits de grand chemin», dont 8 ont été arrêtés par le commissariat de police de Nongr-mâasom.

Le commissariat de police de Nongr-mâasom a démantelé un réseau de présumés délinquants. Le commissaire de police Emile Kadiogo et ses collaborateurs les ont présentés ce 13 juillet 2017 lors d’une conférence de presse comme étant ceux qui ont opéré le 3 juin 2017 dans la famille de Eddie Komboïgo, jusqu’alors président de l’ancien parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP),  à Samandin.

Le commissaire de police Emile Kadiogo et ses collaborateurs lors de la conférence de presse

Aristide Komboïgo, frère de l’homme politique, a été blessé pendant le braquage. Pour le commissaire, ce cas a fait couler beaucoup d’encre et de salive « alors qu’il s’agit purement d’un acte de banditisme comme les autres ». Le groupe a fait en tout 15 victimes.

Revenant sur l’historique du groupe démantelé, le commissaire Kadiogo a rappelé que c’est en décembre 2015 que son service a déféré devant le procureur du Faso un réseau de « bandits de grand chemin ». A l’occasion, un des membres du réseau nommé Nabolé Madi, le cerveau, avait pris la fuite et faisait l’objet de recherches.

Le commissaire de police Emile Kadiogo a expliqué que c’est dans ce cadre qu’ils ont réussi à l’appréhender et les investigations ont permis de mettre la main sur ce réseau.

 Le réseau qui a été présenté est composé  de 8 membres,  tous des repris de justice,  a ajouté le commissaire. Ils opéraient dans les commerces, les domiciles et sur la voie publique à l’aide de motocycles, de pistolets automatiques illégalement détenus et d’une machette.

Le commissaire a également souligné qu’à ce jour, certains membres du groupe sont toujours en cavale et des recherches sont en cours.

Aimé KPODA (Stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page