« Komsilga sous les eaux » : Un exercice pour préparer la réponse en cas d’inondation

710 0

De fortes pluies se sont abattues dans la commune de Komsilga dans la nuit 17 au 18 juillet 2017 faisant des dégâts importants dus aux inondations principalement. Les populations de cette localité se sont réveillées les pieds dans l’eau. Rassurez-vous ! Ce n’est qu’un exercice de simulation qui sera traité par une dizaine d’Organisations non gouvernementales (ONG) accompagnées de représentants de départements ministériels et de la municipalité de Komsilga.

La période des pluies, de plus en plus dévastatrice, approche. Pour trouver une solution idoine, une réponse immédiate aux cas d’inondations, ce scénario catastrophe à Komsilga dans la province du Kadiogo a été pensé. Et pendant deux jours, les 18 et 19 juillet 2017, des acteurs du gouvernement burkinabè, des ONG, la Croix Rouge et des Agences des Nations Unies traiteront cet exercice.

L’objectif de la simulation est de tester l’état de préparation et les capacités d’interventions des acteurs intervenant en cas d’inondation dans la réponse coordonnée face à une situation d’urgence. Il s’agira plus précisément pour les acteurs, de s’approprier les outils de mécanisme de réponse aux urgences humanitaires, de dégager les forces et les faiblesses du secteur WASH et de dynamiser le partenariat entre les organismes intervenant en temps d’urgence.

Pour cette année, cette activité est mise en œuvre  avec l’implication de la Fondation 2iE, OXFAM et ACF et placée sous la co-direction du Secrétariat permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (SP/CONASUR) et l’UNICEF. Pour Yipenè Florent Bakouan, secrétaire permanent du CONASUR, il faudra que les organisations s’harmonisent pour mieux gérer les catastrophes.

Vidéo – Yipenè Florent Bakouan, secrétaire permanent du CONASUR s’explique

Burkina 24 

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *