Tambella Peulh : La CENI ne poursuivra plus les notables

462 0

A la proclamation des résultats provisoires des élections municipales partielles du 28 mai 2017, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) Newton Ahmed Barry avait annoncé que son institution porterait plainte contre des notables coutumiers du village de Tambella Peulh dans la commune de Andamtenga. De sources proches du dossier, la plainte n’a pas prospéré.

Newton Ahmed Barry avait fait part, le lundi 29 mai 2017, d’« irrégularités caractérisées et inacceptables » lors de la reprise des élections municipales à Tambella Peulh où quatre partis étaient en lice (l’UPC, l’Autre Burkina/PSR, le CDP et le MPP).

Pour rappel, dans ce village, avait indiqué le président de la CENI, des notables coutumiers avaient empêché 30% des inscrits de voter sous « le fallacieux prétexte qu’ils sont inconnus du village et qu’ils n’ont pas demandé et obtenu l’accord du chef pour se faire transférer pour certains et se porter candidat pour d’autres ». Il a fallu l’intervention des autorités administratives et militaires, à la demande de la CENI, pour recadrer ces responsables coutumiers qui voulaient « dresser les populations pour empêcher les électeurs régulièrement inscrits de voter ».

La CENI avait, sous le fondement de l’article 117 du Code électoral, décidé de porter plainte contre ces auteurs pour voie de fait. Une source proche du dossier a confié à Burkina 24, le mercredi 19 juillet 2017, que la CENI n’a pas pu mettre en œuvre sa démarche. Et pour cause, explique la source, le Conseil d’Etat a validé les résultats. « Il ne faut pas chercher de problèmes là où ils n’existent pas », a ajouté la source.

Lire aussi 👉 Plainte contre des notables coutumiers de Tambella Peulh

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *