Ce que l’UPC reproche au député Albert Elisée Kiemdé

1083 0

Ce n’est plus un secret, le député Albert Elisée Kiemdé a été exclu de l’Union pour le progrès et changement (UPC), parti d’opposition. La raison de cette exclusion, selon certaines sources contactées par Burkina 24, avait un lien avec la loi PPP votée le 3 juillet 2017. Mais, à la lecture d’un communiqué de l’UPC parvenu à notre rédaction le vendredi 21 juillet 2017, d’autres ont été avancées.

Lire 👉👉 Loi PPP : Le député Kiemdé exclu de l’UPC

Concernant le député Albert Elisée Kiemdé, le Bureau politique national de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a noté ce qui suit :

  • l’intéressé a fait acte d’indiscipline notoire en refusant d’appliquer la consigne du parti.
  • Il a porté gravement atteinte à l’unité et à la cohésion du parti par son attitude. 
  • Il a terni, de par son comportement, l’image de l’UPC.
  • Il a fait acte de trahison vis-à-vis du parti, en s’alliant au MPP et à la Majorité

En sus de ces points avancés par le BPN de l’UPC, d’autres faits ont été notés :

  • Absences chroniques aux réunions des instances du parti dont il est membre (Bureau Politique National, Secrétariat Exécutif National). Le nombre de ses absences est depuis longtemps largement supérieur à la limite maximale tolérée par les textes du parti; 
  • Refus de répondre aux différentes lettres d’explication qui lui ont été envoyées, au sujet de ses absences; 
  • Travail de connivence avec les plus hauts responsables du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) et du Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) dans le but de débaucher des militants de l’UPC au profit de ces partis politiques de la majorité, toute chose qui constitue un acte de haute trahison. 

A la suite de son exclusion, le BPN exige du député Kiemdé, « que, par souci de cohérence et d’honnêteté, il démissionne de son poste de député et remette ainsi son mandat aux militants UPC du Bazèga qui, par leurs mobilisations sur le terrain et leurs soutiens financiers, ont permis son élection à l’Assemblée nationale ». 

Synthèse de Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *