Education: Avec « Barka », Brice Clovis Kaboré veut créer plus de 200 emplois

911 0

Le jeune entrepreneur burkinabè, Brice Clovis Kaboré, responsable du groupe « Kafyka », se lance un nouveau challenge : créer plus de 200 emplois directs à compter du mois de novembre 2017 au profit de la jeunesse. C’est grâce à un projet dénommé « Barka » que l’ingénieur en informatique compte relever ce défi.

Brice Clovis Kaboré n’est plus à présenter. Il est le promoteur du dispositif mobile qui permet de retrouver les engins perdus et les personnes recherchées dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme et le terrorisme. Ce projet a été soumis aux autorités burkinabè en vue de son implémentation effective.

« L’héritage le plus fructueux qu’on puisse laisser à un fils, c’est une solide éducation et une profession honorable », dit-il. Le jeune entrepreneur revient en effet avec « Barka », un projet d’appui à l’éducation. L’idée est de permettre aux parents d’élèves de connaitre l’évolution en temps réel de leurs enfants, grâce à une application mobile téléchargeable via un smartphone. « Il sera fait appel à l’assistance d’un étudiant en quête d’emploi au niveau de chaque école intéressée », confie le Burkinabè vivant au Canada.

Le parent d’élève, explique-t-il, sera facturé à 1.000 FCFA par mois. Ce prix, précise-t-il, pourrait être revu à la baisse à hauteur de 500 f/mois en fonction du nombre de parents d’élèves inscrits sur la plateforme. Mais, que déjà, les 1.000 premiers parents d’élèves inscrits seront facturés à 500f/mois. « Certaines écoles et des parents ont déjà adhéré au projet », foi du jeune entrepreneur.

« Chaque assistant sera muni d’une tablette et aura pour missions d’être présent physiquement dans la  classe lors des remises des notes de devoirs ou d’examens des élèves et de les compiler dans la tablette. Le tout se fera en moins de cinq minutes, vu que les matières et les noms des élèves seront déjà préenregistrés ; d’assister les élèves qui éprouvent de la difficulté en leur prodiguant des conseils pour une maîtrise des techniques d’apprentissage et de mémorisation, de même qu’une meilleure gestion de leur temps ; d’être un médiateur entre les parents et les élèves qui éprouvent des difficultés ; d’être à l’écoute des parents d’élèves et être disponible à les rencontrer au besoin ; de proposer des solutions aux parents pour rehausser le niveau scolaire de leurs enfants» (Brice Clovis Kaboré) 

Pour son lancement, le groupe kafyka compte nouer un partenariat avec 200 écoles privées et publiques  déjà ciblées dans la zone de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. « Un assistant (étudiant en quête d’emploi) sera affecté dans chacune de ces écoles et travaillera à temps plein, d’où la création de 200 emplois directs rémunérés  par l’entreprise », poursuit Brice Clovis Kaboré. A l’en croire, tous les élèves seront répertoriés électroniquement et auront chacun un identifiant personnalisé.

Le Responsable de Kafyka tient fermement à ce projet. Ledit qui a pour objectifs, indique-t-il, de créer de plus de 200 emplois pour les jeunes, de diminuer le taux d’absentéisme des élèves dans les écoles, rehausser le niveau des élèves, augmenter le taux de réussite aux examens scolaires, permettre aux parents d’élèves, ne vivant pas avec leurs enfants ou qui manquent de temps pour prendre connaissance de leur évolution, de les soutenir et de les assister.

« Pour ce faire, l’élève, le parent et l’école devront être consentants et signer ensemble un accord d’autorisation de transfert de notes. Avec le soutien des autorités ministérielles, nous caressons l’espoir que ce projet sera une réussite », souhaite le CEO de Kafyka. Il tient également à rassurer les élèves que ce projet ne constitue pas une « mesure de punition » à leur égard, mais plutôt un outil qui vise à les accompagner dans leurs apprentissages et à cultiver la quête de l’excellence.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *