Le député Kiemdé exclu de l’UPC

767 0

Les députés Albert Elisée Kiemdé et Jacques Palenfo ont été sanctionnés par leur parti, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) suite au vote du 3 juillet 2017 relatif au Partenariat privé-public (PPP). Ces députés de l’opposition avaient soutenu la loi prônée par le parti au pouvoir en votant le Oui. Les sanctions sont tombées le 20 juillet 2017 : le député Kiemdé a été exclu du parti et le député Palenfo, le « guerrier », blâmé « pour montrer le mécontentement du parti par rapport à son attitude ».

Le président du Groupe parlementaire UPC, Daouda Simboro, contacté par Burkina24 le vendredi 21 juillet 2017 confirme les sanctions prises au cours de la réunion du Bureau politique national (BPN). « Indiscipline et trahison » ont été les motifs de l’exclusion du député Albert Elisée Kiemdé. Par ricochet, étant exclu, l’UPC perd un siège au sein de l’Hémicycle, passant par conséquent de 33 à 32 députés.

Le député Jacques Palenfo, qui confirme également son « blâme », explique n’avoir pas changé d’avis sur le vote. « Mes excuses concernent les propos incriminés, pas le vote. On m’a demandé si je regrette mon vote. J’ai dit non ! Je ne regrette pas et j’assume parce que je ne peux me renier moi-même », a lancé le « guerrier ».

Lire aussi 👉👉 Jacques Kodjo Palenfo : «Je suis un guerrier, j’assume »

Sur des probables malentendus, le député Palenfo a insisté, à notre niveau, à ce que ces mots soient mis en avant : « Je n’ai pas demandé pardon pour le vote. Je répète que j’assume jusqu’au bout. Je crois au PPP, c’est une conviction personnelle. Je n’ai aucun regret par rapport au vote. Vous vous rappelez de ce que je vous ai dit en interview ? Je n’ai pas varié d’un iota ! La seule chose que je regrette, ce sont mes propos. Est-ce que c’est clair ?  ».

Quant au député Kiemdé, « l’exclu », il dit n’avoir pas de réaction pour le moment : « Ce que je vais faire, je me tais. L’histoire va parler pour nous ».

Mais pour sa sanction, le député Kiemdé dit n’avoir « rien vu. C’est la presse qui le dit. On ne m’a pas envoyé de papier », soutient-il. Le désormais ancien député de l’UPC affirme n’avoir pas (encore) reçu une quelconque notification de son exclusion.

Lire d’autres articles 👉👉 Partenariat public-privé (PPP)

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *