Cancer col de l’utérus au Burkina : Une communauté soulage des populations

La communauté islamique Ahmadiyya du Burkina a initié, les 21 et 22 juillet 2017 à Ouagadougou, une campagne de dépistage gratuit du cancer du col de l’utérus, du diabète ainsi que de plusieurs pathologies au profit de la population.

La Jama’at islamique Ahmadiyya du Burkina Faso et l’ONG Humanity First en partenariat avec le Centre Médical Ahmadiyya ont organisé un camp médical de prestations gratuites.

Du 21 au 22 juillet 2017 à Ouagadougou, les populations ont bénéficié de prise en charge gratuite en consultation générale, en dépistages du diabète, de la tension, du cancer du col de l’utérus, de soins homéopathiques et de pathologies oculaires, grâce au service de la nouvelle équipe médicale du centre Ahmadiyya.

Le Président de la Communauté islamique Ahmadiyya du Burkina, Mahmood Nasir Saqib, a salué les œuvres de tous ceux qui, de loin ou de près, ne manquent d’apporter soutien et réconfort aux couches sociales les plus démunies.

« Partout, l’on parle du droit, mais pas de devoir. Pourtant, nous devons parler aussi devoir car nous sommes une créature divine. Nous devons vivre et rester ensemble », a-t-il fait savoir. Souleymane Kaboré, Administrateur général du Centre médical Ahmadiyya, a reconnu que l’acte posé est d’une importance capitale.

« Il n’y a pas meilleure solution pour les pays africains en général que la prévention. Les populations ont besoin de messages, d’informations régulièrement afin de leur permettre de se méfier… Parlant du bilan des activités, nous sommes absolument satisfaits. Mais, on ne peut jamais être satisfait à 100% surtout quand il s’agit de santé. Nous avons une vingtaine d’années d’existence et le centre médical organise chaque année des camps médicaux, pas seulement à Ouagadougou », s’est-il réjoui.

« L’amour pour tous et la haine pour personne ! »

Anicet Bazié, Député à l’Assemblée nationale était présent, ainsi que plusieurs leaders coutumiers et religieux, à la cérémonie de lancement du camp médical le 21 juillet 2017. Il dit être venu en tant qu’ami du centre. La santé étant la priorité des priorités, dit-il, l’on ne peut que remercier les initiateurs et les encourager à continuer dans ce sens.

Selon lui, il faut toujours mettre en avant l’assertion « l’amour pour tous et la haine pour personne ! », car ajoute le parlementaire, si on a l’occasion d’apporter un soulagement à son voisin, cela est une bonne chose. Anicet Bazié a remercié les responsables du mouvement et souhaité que les camps médicaux se pérennisent, pour le bien-être des habitants des villes et des campagnes.

A écouter divers témoignages, l’action de cette communauté islamique est salvatrice pour les populations défavorisées. De nombreux patients se sont dits satisfaits de l’œuvre du mouvement Ahmadiyya, car le traitement reçu permet d’améliorer considérablement leur situation sanitaire.

En rappel, depuis mars 2006, la communauté Ahmadiyya, avec l’aide notamment de l’ONG Humanity First, assure des soins et vient en aide régulièrement aux populations les plus vulnérables dans le but de promouvoir la dignité humaine.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page