Dépôt des dossiers de candidature de la Police : L’ODJ s’offusque

1070 0

Ceci est une déclaration de l’Organisation démocratique de jeunesse (ODJ) sur les conditions de dépôt des dossiers de candidature de la police nationale.

Le mardi 18 juillet 2017, a débuté le dépôt des dossiers de candidature aux concours de recrutement de 2 500 élèves policiers pour le compte de la police nationale. Cette session de dépôt est prévue pour prendre fin le vendredi 28 juillet 2017 et se passe sur quatre sites à Ouagadougou. Ce sont : le Stade du 4-Août, le stade municipal, le Palais de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guingané et le site du SIAO (Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou).

Les conditions dans lesquelles cette opération se déroule sont des plus révoltantes. Le constat fait sur le terrain permet de retenir les faits suivants :

  • des attroupements monstrueux engendrant des bousculades ;
  • des postulants dormant à la belle étoile bravant ainsi le froid, la pluie, les piqures de moustiques, l’insécurité, obligés qu’ils sont de passer plusieurs jours pour pouvoir déposer leur dossier ;
  • absence de toilettes pour des gens obligés de rester sur place pendant plusieurs jours ;
  • de nombreux cas de maladie non pris en charge ; des cas de perte et de déchirure de chaussures obligeant certains à marcher pieds nus ;
  • ces nombreux jours, pour des postulants venus souvent de très loin, ont fini par les épuiser financièrement. Ainsi, beaucoup de postulants vivent dans la faim, et certains ont été obligés de repartir. Par ailleurs on note des cas de nourritures avariées qui leur sont vendues ;
  • L’humiliation, l’abus d’autorité, les traitements dégradants et des sévices corporels infligés aux postulants : obligation de garder une posture figée pendant plusieurs heures, passer la nuit dans cette posture sous peine de perdre sa place ou de recevoir des coups de matraques ; coups de matraques, de cordes, coup de pieds, des exercices physiques en guise de punitions ; ….ces sévices sont à l’origine de nombreux cas de blessures dont des contusions et de fracture ;
  • des cas de favoritismes orchestrés au grand jour et ce, par certains éléments des Forces de défense et de sécurité faisant passer injustement leurs protégés.

Au finish, ce sont des postulants traités de manière inhumaine et dégradante : triste réalité !

Voici le sort que le pouvoir MPP (Mouvement du Peuple pour le Progrès) et alliés réservent à la jeunesse populaire qu’ils évoquent hypocritement à longueur de journée dans les média. L’ODJ est fondée à dire que cette situation est créée à dessein. Sinon comment réserver un seul centre de dépôt, Ouagadougou, pour tout le pays sachant bien que ce sont plusieurs milliers de jeunes qui sont intéressés par le concours et que nombreux sont ceux qui devront faire de longues distances pour la capitale où ils n’auront certainement pas de toit ? Il est donc évident que les préoccupations des jeunes sont le dernier souci de ce pouvoir-là.

Face à cette situation, l’ODJ :

  • Condamne avec vigueur ce traitement humiliant et dégradant infligé à ces candidats par le pouvoir MPP et alliés ;

L’Organisation exige des autorités :

  • la cessation immédiate des traitements inhumains et abus infligés aux postulants ;
  • la prolongation du délai de dépôt et la multiplication des sites de dépôt dans la ville de Ouagadougou ;
  • la déconcentration de l’opération dans les différentes provinces pour les années à venir.

Elle appelle enfin les jeunes notamment ceux vivant cette situation à :

  • s’opposer aux abus, maltraitances et humiliations sur le terrain,
  • S’organiser avec elle pour la défense ferme de leurs droits.

Non aux traitements inhumains et dégradants !

Non à la clochardisation de la jeunesse !

Le Bureau Exécutif National

 



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *