Université Norbert Zongo : Vivement que la justice suive !

71 0

Norbert Zongo a été honoré. L’une des importantes universités du Burkina, celle de Koudougou, porte désormais son nom. C’est une très bonne chose. Mais comme on le dira au marché de Koudougou, c’est bon, mais ce n’est pas arrivé !

On peut essayer de comprendre l’esprit qui a animé le gouvernement et ceux qui ont porté le projet. Norbert Zongo, son œuvre, son combat ont fortement impacté l’opinion publique burkinabè. Son assassinat et ses conséquences sont une trace indélébile dans le parcours du Burkina Faso. De nombreuses libertés dont jouissent aujourd’hui les Burkinabè ont vu leur acte  de naissance être signé à partir de ce 13-Décembre fatidique. Inscrire son nom dans la pierre d’un temple du savoir est fortement symbolique.

Cet acte est louable. Mais le verre n’est pas plein. Et l’eau qui remplit la moitié ne suffira pas à étancher la soif des Burkinabè. Ces derniers attendent surtout la vérité et la justice. Ce sont ces deux mots qui hantent les molécules d’air du pays depuis 19 ans.

Pourquoi Norbert Zongo et ses compagnons ont-ils été aussi atrocement assassinés et qui sont ceux qui ont remplacé Dieu pour ordonner la fin de leur bail sur terre ? Si l’exécutif, le législatif et le judiciaire donnent des noms aux réponses, alors l’Université Norbert Zongo pourra fièrement et sereinement porter son nouveau nom.

L’exécutif rejettera sans doute la balle au judiciaire. C’est l’éternel jeu de ping-pong auquel on assiste depuis de longues années. Vivement donc qu’il cesse. Le cas échéant, même si le lion est animé de la volonté de sauver un  veau de la noyade en le tenant par la gueule, on pensera qu’il veut juste sauver son dîner !

La Rédaction

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre