Cité Burkindi à Bassinko : PNBF remet des clés à de nouveaux propriétaires

475 0

Les locataires de la nouvelle Cité Burkindi à Bassinko, quartier situé à la sortie Nord de Ouagadougou, sont connus. La société PNBF a en effet procédé, ce samedi 29 juillet 2017, à la remise symbolique des clés des villas à des souscripteurs bénéficiaires.

Des clients de la société PNBF, membre du groupe espagnol P & N Holding, ont reçu les clés de leurs villas ce samedi 29 juillet 2017 à Bassinko. C’était en présence de plusieurs responsables de la société immobilière. « C’est un moment de joie », s’est réjoui un bénéficiaire. 

Bella Noufou, également bénéficiaire, a remercié la société PNBF pour avoir enlevé une épine de leurs pieds. « Nous avons fait ce que nous pouvons. PNBF aussi a honoré ses engagements », a-t-il dit. Il a souhaité par ailleurs que l’Etat désenclave la cité pour relier Bassinko à Rimkieta et à la route nationale numéro 2 afin que les habitants de la cité Burkindi puissent circuler en toute sécurité.

Pour Fatoumata Ouédraogo, « le problème de maison est devenue cruciale à Ouagadougou. Une fois que vous avez les clés d’une villa, vous ne pouvez que remercier le bon Dieu ». La bénéficiaire s’est dite satisfaite de sa nouvelle maison. Fatoumata Ouédraogo a également lancé un appel aux populations à faire toujours confiance aux cités de la PNBF. Car, confie-t-elle, « il suffit de verser l’argent, aller t’asseoir et on va appeler pour te remettre tes clés ».

Des villas de PNBF

Selon Maimouna Zampaligré, agent de la société PNBF, « on a remarqué que les clients sont satisfaits bien qu’il y ait eu quelques problèmes au début ». Elle a déclaré que, globalement, tout s’est bien passé. Elle n’a pas manqué de traduire la reconnaissance de la société aux clients et invité la population à venir s’inscrire pour l’obtention de leurs maisons.

Après la remise des clés, une visite a été rendue aux deux premiers bébés de la cité Burkindi. Les parents, les familles Yanogo et Koursangama, ont traduit leur reconnaissance à la société.

Yanogo Boubacar, l’un des parents, a confié qu’il a déménagé dans sa nouvelle maison près d’une année et se sent actuellement bien. « Ceux qui sont réticents, je leur dis de venir, car on ne se plaint pas. On se plait dans notre logement avec toutes les commodités », a-t-il fait savoir.

Aimé KPODA (Stagiaire)

Burkina24

 

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre