Côte d’Ivoire: Bédié déclare que “2020 n’est pas négociable”

694 0

Après 3 mois passé en France, Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, PDCI, allié du parti au pouvoir, le Rassemblement des Républicains, RDR , du Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara dans le cadre de la coalition du RHDP est rentré en Côte d’Ivoire ce dimanche 30 juillet 2017. Au cours d’un point de presse accordé à son arrivée à l’Aéroport International Felix Houphouet-Boigny, il a indiqué que 2020 n’était pas négociable pour son parti. Explications.

«  2020 n’est pas négociable pour la bonne raison que cette échéance est inscrite dans la Constitution. C’est l’année de l’élection présidentielle. C’est une date obligatoire. C’est nécessaire », a expliqué Henri Konan Bédié dès son retour de l’hexagone où il a longuement séjourné.

Celui qu’on appelle le  Sphinx de Daoukro espère ainsi faire renaître son parti de ses cendres environ 20 ans après avoir perdu le pouvoir d’Etat en Côte d’Ivoire du fait d’un coup d’Etat mené par un certain Robert Guei en décembre 1999.

« Vous connaissez ma position sur les différents problèmes. Point n’est besoin de revenir dessus dans le cadre de cet accueil », a-t-il indiqué.

La question de l’alternance du pouvoir en 2020 est à l’origine du divorce immanquable entre les deux principaux alliés du RHDP, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire, PDCI, et le Rassemblement des Républicains, RDR.

Alors qu’un cadre du parti d’Alassane Ouattara disait récemment que « dix (10) ans au pouvoir est peu », Henri Konan Bédié insistait dans une interview accordée a TV5 que l’alternance du pouvoir au profit de son parti fait partie d’une clause au cœur de leur alliance. Affaire à suivre…

Kouame L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

 



Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *