Gabon : Grève des agents des régies financières

521 0

Les agents des Douanes, Impôts, Trésor et hydrocarbures considérés comme les secteurs clés de l‘économie du Gabon, ont entamé  depuis le mercredi 2 août, une grève de 72 heures pour exiger le paiement de leurs primes.

Réunis en assemblée générale le 1er août 2017 à Libreville, la capitale gabonaise, l’intersyndicale des régies financières a entériné un arrêt de travail de trois à compter du mercredi 2 mercredi 2017. Cette grève de 3 jours, selon ses responsables, devrait être prise par le gouvernement comme un avertissement en vue d’obtenir le versement de “3 mois d’arriérés de primes et 5 mois de bonus”.

Selon le président de l’Intersyndicale des Douanes Impôts Trésor et hydrocarbures, Wilfried Eris Essie Allas, “si dans cet intervalle de temps les primes ne sont pas payées, une autre assemblée sera convoquée et on va déclencher une grève générale illimitée”, a-t-il prévenu.

De précédentes négociations entre gouvernement et syndicats ont été “infructueuses”, à en croire l’intersyndicale pour qui le préalable à toute négociation concrète reste le paiement de son dû.

Le Gabon est secoué par des nombreux mouvements sociaux, tous secteurs confondus l‘éducation, la santé, les transports et les ramassages d’ordures et ce depuis, la chute des cours du baril de pétrole en 2014.

« De son côté, le gouvernement a entrepris une chasse aux fonctionnaires véreux, censée inculquer une certaine orthodoxie financière à l’administration publique. Parmi les personnalités interpellées, le directeur général des Douanes Alain-Paul Ndjoubi Ossamy, écroué le 1er mars 2017 » rapporte Africanews.

Kouame L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *