MACA : “Ladji” s’évade au cours d’une permission

602 0

Condamné  à 15 ans de prison ferme pour complot et incarcéré avec ses complices à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) en janvier 2017, Ouédraogo Cheikh Alassane dit « Ladji » a profité d’une permission de sortir hors du centre pénitentiaire pour prendre la clé des champs.

Le 2 août 2017, selon les informations recueillies par Burkina24, Ouédraogo Cheikh Alassane dit « Ladji » a bénéficié d’une « permission de sortie» pour se rendre à son domicile. Il a été escorté par par trois éléments  de la MACA. Mais il a réussi à déjouer la vigilance des gardes pour s’évanouir dans la nature.

Comment cela est-il arrivé ? Les investigations sont ouvertes à la Justice militaire pour comprendre les circonstances de cette évasion.

Pour rappel, Ouédraogo Cheikh Alassane dit « Ladji » a été arrêté de même qu’une vingtaine de militaires accusés d’avoir essayé de fomenter une évasion des généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé incarcérés à la MACA dans le cadre du putsch de septembre 2015, entre autres. « Ladji »  aurait joué le rôle de marabout dans le plan d’évasion.

Au l’issue du procès dont le verdict est tombé le 18 janvier 2017, Cheikh Alassane Ouédraogo a été reconnu coupable de complot au même titre que le cerveau du groupe, le caporal Madi Ouédraogo. Il  a été condamné à purger 15 ans de prison ferme. 

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *