Championnats du monde d’athlétisme : Marthe Koala rate l’heptathlon, Fabrice Zango ne sautera pas

268 0

Faute de visas, Marthe Koala (heptathlon) et Fabrice Zango (triple saut) manqueront les championnats du monde d’athlétisme qui se disputent en ce moment à Londres. Pourtant, les deux athlètes burkinabè, seuls médaillés d’or burkinabè aux Jeux de la Francophonie, ont réussi à réaliser des minimas pour ce rendez-vous mondial de l’athlétisme.

Fabrice Zango rêvait de disputer une finale du triple saut au championnat du monde mais son rêve s’est transformé en cauchemar

C’est avec fierté que les Burkinabè ont salué les médailles d’or remportées par Marthe Koala au saut en longueur et au 100 mètres haies lors des derniers Jeux de la francophonie  tenus à Abidjan le mois dernier. C’est aussi avec fierté que les Burkinabè ont appris qu’ils ont réalisé les minimas en heptathlon pour Marthe Koala et au triple saut pour Fabrice Zango pour participer aux  Championnats du Monde d’athlétisme de Londres.

Le triple sauteur burkinabè ne sera pas dans la capitale anglaise parce qu’il n’a pas eu le visa d’entrer à Londres. Joint au téléphone, Fabrice Zango a tenté de donner des explications. «On a commencé les démarches pour les visas en retard », estime Fabrice Zango qui devait entrer en compétition ce lundi 7 août.

Heureuse aux Jeux de la francophonie, Marthe Koala a le cœur brisé puisqu’elle ne participe pas à heptathlon

En tant que athlète et qualifié pour les championnats du monde, son visa d’entrée à Londres devait être délivré gratuitement. Pour cela, il fallait un délai de 15 jours pour entreprendre les démarches. Mais apparemment, le dossier a été introduit en retard puisque c’est depuis le 28 juin 2017 en France que Fabrice Zango a réalisé les minimas.

Fabrice Zango abattu

Depuis Abidjan, il a tenté de rejoindre Accra par la route pour régler cette affaire le 25 juillet dernier sans pouvoir le faire alors que son vol pour Londres était prévu pour le 1er août 2017. « Nous avions la possibilité par payement d’avoir le visa en une semaine mais là également il y a eu des problèmes », souligne Fabrice Zango qui estime que la Fédération burkinabè d’athlétisme est mieux placée pour donner des explications.

Pourtant, avec son niveau actuel et sa bonne forme, Fabrice Zango aurait pu permettre à un Burkinabè de disputer pour la première fois la finale du triple saut des championnats mondiaux. Abattu, il ne lui reste que les championnats du monde universitaires. « Je suis tellement découragé que j’ai du mal à m’entraîner », confie Zango.

Marthe Koala n’a plus que le 100m haies

Marthe Koala a eu le problème similaire. La Burkinabè n’a obtenu son visa que le vendredi 4 août 2017. Arrivée en retard, elle n’a pu confirmer sa participation car bien que qualifiée, l’athlète devait confirmer sa présence. Le Président de la FBA, invité par l’IAAF, n’a pu aussi confirmer la présence de Marthe Koala.

Pourtant, la championne burkinabè souhaitait tout comme Fabrice Zango battre son record en heptathlon. Toutefois, elle aura l’occasion de s’exprimer aux 100 mètres haies. On comprend désormais ce message énigmatique envoyé sur les réseaux sociaux avec un smiley : « je reste forte. Dieu fera le reste ».

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre