Diaspora: Mention très honorable pour Moise Convolbo en Chine Taiwan

836 2

Le 20 juillet 2017,  Wendkuuni Moise Convolbo a soutenu son Doctorat en Informatique à l’Université Nationale Tsing Hua, en république de Chine Taïwan. Le désormais Docteur est arrivé à Taiwan en 2009 où il a commencé des études en Master de recherche à la faveur du programme de la Coopération Burkina-Taiwan. Une véritable fierté pour le Burkina Faso d’autant plus qu’il est le premier Burkinabè et Africain à décrocher un Doctorat en Informatique dans cette prestigieuse institution asiatique.

Apres avoir passé 5 ans et 3 mois pour percer les mystères du Cloud Computing et le e-Gouvernement, le tout-nouveau Docteur Convolbo a passé 5 ans et 3 mois pour percer les mystères du Cloud Computing et le e-Gouvernement.

Le Cloud computing  est l’exploitation de la puissance de calcul et de stockage de serveurs informatiques distants par l’intermédiaire d’Internet. Quant au e-Gouvernement ou gouvernement électronique, il décrit l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) par les administrations publiques afin de rendre les services publics plus accessibles 24h/24 et 7 jours/7 aux citoyens et aux entreprises et afin d’améliorer le fonctionnement interne de l’État.

Les recherches du Dr Convolbo l’ont amené à voyager dans d’autres universités et datacenters, par exemple à Salt Lake City dans le Utah et en Californie aux États Unis, au Luxembourg et bien entendu en Asie. C’est un averti du milieu Cloud, des Géo-datacenters et de leurs applications au e-Gouvernement qui se présentait devant un jury de 5 Professeurs, des amis, des membres de sa famille, et surtout de la présence de l’ambassadeur Céline Yoda/Konkobo très attachée a la valorisation de ses compatriotes dans cette région du monde.

Sa thèse a traité de trois sujets. Le premier porte sur l’exécution des tâches (applications, logiciels) dans les datacenters suivant le modèle de Google et d’Amazon EC2. Le second sujet traite des ressources distribuées dans des datacenters distants des entreprises leaders en Cloud et le troisième thème, quant à lui, étudie l’utilisation des ressources mises aux enchères par Amazon connues dans le jargon sous le nom de « Spot Instances ».

Une heure durant, Dr Convolbo a convaincu par sa maîtrise de ces trois sujets. Il a formulé des solutions optimales avec une méthode non conventionnelle mais mathématiquement prouvée et  proposé des algorithmes d’une complexité acceptable. La complexité des sujets, la hauteur des défis à relever et la nouveauté des solutions proposées ont valu à l’impétrant une avalanche de questions par les 5 membres du jury mais durant les 45 minutes de questions, il est resté incollable.

Le président du jury a tenu à souligner que le domaine de recherche de la thèse a nécessité une démarche scientifique tellement rigoureuse et un travail si exigeant que peu de jeunes chercheurs osent s’y aventurer. Selon le jury, notre Docteur Convolbo a de façon admirable et incontestable relevé ce défi.  A l’issue de sa délibération, le jury lui a décerné une mention très honorable.

Wendkuuni Moise Convolbo se défendant en face des membres du jury

Un boulevard d’opportunités s’ouvre devant le Docteur Convolbo qui bien que sollicité par son ancienne université pour y dispenser des cours, a opté pour un géant de services Internet, basée à Tokyo au Japon, où il y faisait valoir ses compétences 7 mois bien avant sa soutenance.

Docteur Convolbo est également correcteur de revues scientifiques internationales et entend asseoir une notoriété au sein de cette communauté scientifique du Cloud qui souffre malheureusement de l’absence des Africains.

«  J’espère du fond du cœur faire profiter de mon expertise à mon pays d’origine le Burkina Faso et à l’Afrique en général »,  a-t-il confié.

Kouame L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24



Article similaire

Il y a 2 commentaires

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *