Insolite : Evasion spectaculaire de prisonniers au tribunal d’Abidjan

1022 0

Digne des scenarios les plus parfaits et des accrocheurs, une évasion spectaculaire s’est produite au tribunal d’Abidjan dans la matinée ce mardi 8 août en pleine commune du Plateau, le centre des affaires et le poumon administratif de la Cote d’Ivoire.

 Selon les témoins oculaires, tout portait à croire qu’il s’agissait d’un exercice de simulation militaire visant à libérer des otages des mains des « djihadistes ».

Hier dans la commune du Plateau, un cargo partant pour le palais de justice aurait été pris pour cible. Les informations actuelles en notre possession ne sont pas encore très précises, mais le fait en revanche, est bien avéré. De quoi retourne-t-il ?

Ce mardi 8 août dernier, un contingent de détenus  devant comparaitre au Tribunal de Première Instance d’Abidjan-Plateau, Cote d’Ivoire, a été attendu en vain par les hommes de droits affectés à leur jugement. Et pour cause, le cargo les transportant avait été attaqué par des individus non encore identifiés. Une attaque sans effusion de sang mais non pas sans  évasion des prisonniers.

Les faits se sont produits aux alentours de 11h T.U. à l’entrée du palais de justice. Les assaillants positionnés à l’intérieur et à l’extérieur du palais de justice ont immobilisé le camion avant d’intimer l’ordre aux sept (7) agents pénitenciers de dénouer les liens des vingt (20) désormais ex-détenus.

Ce mode opératoire correspond exactement à celui utilisé, la semaine dernière, par un autre commando, à Gagnoa, dans le Centre-Ouest ivoirien et ayant abouti à la libération de plusieurs prisonniers.

Au passage, mentionnons que la commune du plateau fait partie des points névralgiques de la Cote d’Ivoire au point où les autorités en charge de la sécurité et de la défense en ayant pris le pleine mesure y ont installé une multitude de cameras.

Apparemment, ces cameras auraient baissé de régime comparé à leur performance qui aurait permis d’épingler les auteurs de l’attaque de l’école de police d’Abidjan, le 19 juillet 2017 dernier.

Dans un communiqué produit ce matin par le tribunal d’Abidjan, l’évasion de ces 20 prisonniers n’a pu être possible par l’incompétence des agents commis à leur surveillance. Il a alors été décidé de leur remerciement après l’enquête diligentée par le Procureur de la République, Richard Christophe Adou. 

Kouame L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                 Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *