Pour dire merci au Burkina Faso, des Tchadiens font don de leur sang !

L’Association des étudiants stagiaires et élèves tchadiens vivant au Burkina Faso (AESET-BF) a choisi un moment important de l’histoire de leur pays pour dire merci au peuple burkinabè. Et pour exprimer cette gratitude, les membres de l’association ont eu l’idée d’offrir aux Burkinabè ce qu’ils ont de « plus cher », leur sang. A l’occasion de la célébration du 57e anniversaire de l’Indépendance du Tchad, l’AESET a fait don d’une cinquantaine de poches de sang, ce mercredi 9 août 2017 à Ouagadougou.

C’est la première fois que l’association des étudiants stagiaires et élèves tchadiens vivant au Burkina Faso (AESET-BF) fait un don de sang dans le but de sauver la vie des Burkinabè. « Franchement, on apprend bien, on est bien logé, on est en sécurité, on est vraiment à l’aise. Le peuple burkinabè aime vraiment les étrangers. Mais en contrepartie, qu’est-ce que nous pouvons donner au peuple burkinabè ? C’est la question que nous nous posons fréquemment », a confié Hassan Mahamad Hachim, Président de l’AESET-BF.

C’est pourquoi, poursuit-il, à travers ce don de sang, « nous donnons ce qui est le meilleur, le plus cher pour nous, c’est-à-dire le sang qui représente la vie ». Cela permettra certainement, dit-il, de sauver la vie de plusieurs Burkinabè et ce don de sang, toujours selon lui, a beaucoup de significations pour l’association et la communauté tchadienne vivant au « Pays des Hommes intègres ».

« Le Burkina, c’est une mère qui nous a tout appris »…

Les agents du Centre de transfusion sanguine ont évalué le nombre de poches de sang recueillies à une cinquantaine. Khalil Hassan Soubéi est un Tchadien vivant au Burkina depuis 2010. Il est par ailleurs le Chargé de Communication de l’entreprise « Valorys Internationale » à Ouagadougou.

Pour dire merci au Burkina Faso, des Tchadiens font don de leur sang !

« Ce matin, nous sommes venus pour soutenir et aider les personnes qui ont besoin de sang. C’est un geste noble en ce sens qu’il permet de sauver des vies. On remercie le Burkina. On remercie beaucoup les Burkinabè. Bien sûr, le Tchad est notre chère Patrie mère, mais le Burkina, c’est une mère qui nous a tout appris », foi du Tchadien ayant passé 7 ans au Burkina.

Le don de sang s’inscrit sur la longue liste des activités prévues dans le cadre des 72 heures de la fête de l’Indépendance du Tchad organisée par l’AESET-BF. Une conférence-débat, des animations sportives, une journée de salubrité et un don à l’orphelinat de l’Association Managré Nooma pour la protection des orphelins (AMPO) sont dans le programme. Une soirée culturelle le 11 août 2017 clôturera cette commémoration.

Les étudiants stagiaires et élèves tchadiens ont également prévu une visite au Mogho Naaba Baongo et à l’Ambassade du Tchad au Burkina. L’AESET-BF, forte d’environ 4000 membres, existe depuis novembre 2000. Son objectif principal est de créer un cadre de brassage entre les étudiants, élèves et stagiaires, et de promouvoir la cohésion sociale et l’intégration avec les autres nationalités.

Noufou KINDO

Burkina 24

Portfolio : 



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page