Burkina: Mouvement de protestation des personnes vivant avec un handicap

714 0

Les membres de l’organisation des personnes handicapées et des personnes ressources au Burkina ne sont pas contents. Ils estiment être délaissés par les autorités. Plusieurs personnes vivant avec un handicap ont participé à un mouvement de protestation et de plaidoyer organisé le mercredi 9 août 2017 à Ouagadougou.

L’organisation des personnes handicapées et des personnes ressources a observé un sit-in au rond-point des martyrs, le 9 août 2017. Elle estime que, face aux nombreuses difficultés que rencontrent les personnes handicapées au Burkina, les autorités ont délaissé ses membres.

« Ce sit-in fait suite au silence du gouvernement face aux préoccupations des personnes handicapées », a déclaré Boukary Kiéma, porte-parole de l’organisation des personnes handicapées. Selon lui, « il y a le problème d’emploi des personnes handicapées, un quota de 10% qui n’est pas respecté depuis 2010 ».

Boukary Kiéma (Image – Wakatsera)

Les concours lorsqu’ils sont lancés, poursuit-il, c’est très difficile pour les personnes vivant notamment avec un handicap visuel de prendre part comme les autres.

« Il y a aussi la loi 012 portant promotion et protection des personnes handicapées qui devrait rendre heureuses les personnes handicapées au Burkina Faso.

Le matériel sanitaire et de mobilité coûte extrêmement cher pour les personnes handicapées », déplore Boukary Kiéma.

L’organisation des personnes handicapées plaide également pour la « création immédiate d’un fonds spécial autonome ». Ce fonds vise, selon le porte-parole, à « permettre de soutenir 10.000 personnes handicapées sous forme de bourses d’études, de formation et de financement des projets, dans la perspective de la création d’une allocation d’autonomie à l’horizon 2020 ».

A l’en croire, d’autres manifestations sont prévues dans les autres villes du pays. Les personnes vivant avec un handicap n’ont pas pu rencontrer le Président du Faso, le 9 août 2017. Mais, d’autres moyens seront utilisés afin de « lui remettre un mémorandum ».

L’organisation des personnes handicapées et des personnes ressources ne compte pas s’arrêter là. Si leurs doléances ne sont pas prises en considération, les membres annoncent qu’ils se rencontreront à nouveau pour décider de la démarche à suivre.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *