Côte d’Ivoire : La nationalité de plusieurs éléments de l’ex-rébellion remise en cause

636 0

Selon un média local, les autorités militaires ont dit avoir découvert des “documents frauduleux” produits par plusieurs éléments des 8400 soldats des Forces Nouvelles, l’ex-rébellion, conduite par l’actuel président de l’Assemblée Nationale, et ce, ‘ pour ‘justifier leur enrôlement dans l’armée régulière’‘.

L’heure est au “nettoyage” dans les rangs des Forces Armées de Côte d’Ivoire. Un média local qui cite une source anonyme au palais de la présidence ivoirienne, révèle que les autorités ivoiriennes ont décidé de mettre fin au désordre qui prévaut dans l’armée.

Ainsi, l’ordonnance récemment prise par le Chef de l’Etat de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, et qui donne carte blanche aux patrons de l’armée et de la gendarmerie de déshabiller tout élément coupable d’indiscipline et demanderait aux soldats de prouver leur nationalité.

“La hiérarchie militaire pourrait désormais procéder à des arrestations préventives dans l’armée” , rapporte notre source.

La gouvernance d’Alassane Ouattara est confrontée depuis le début de cette année 2017 à une série de mutineries menée par les éléments de l’ex-rébellion ivoirienne, intégrés dans l’armée régulière depuis 2011 à son accession au pouvoir.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                    

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *