Cour d’appel de Ouagadougou : Le Premier président Boukary Diallo a pris fonction

760 0

L’audience solennelle d’installation du Premier président de la Cour d’appel de Ouagadougou a eu lieu ce vendredi 11 août 2017 au Palais de justice de Ouaga 2000. Boukary Diallo, Magistrat de grade exceptionnel, 7ème échelon, succède ainsi à Jean Emile Somda. Installé dans ses fonctions ce jour, il place son mandat sous le signe de la communication entre les juridictions et avec les justiciables.

Boukary Diallo a été nommé au poste de Président de la Cour d’appel de Ouagadougou le 13 avril 2017 par le conseil supérieur de la magistrature pour un mandat de 5 ans, suite à un appel à candidatures.

La loi organique n°049-2015/CNT du 25 août 2015 portant fonctionnement du Conseil supérieur de la magistrature oblige préalablement à un appel à candidatures assuré par le Secrétariat permanent dudit Conseil pour les postes de responsabilité au sein de la justice burkinabè.

Le nouveau Premier président de la Cour d’appel de Ouagadougou a décliné ses priorités

Installé ce jour dans ses fonctions en présence des amis, parents et collaborateurs, le Premier président  de la Cour d’appel de Ouagadougou décline déjà ses  priorités.

 « C’est mieux organiser la cour pour rendre la justice impartiale dans un délai plus rapide, organiser les sessions des chambres criminelles qui sont en suspend depuis un moment et développer la communication avec les différents partenaires de la juridiction. La communication doit être au centre de nos préoccupations et y compris avec les justiciables », dit Boukary Diallo

Quant aux attentes des populations, le président laisse entendre que « les populations sont souvent pressées mais la justice aussi a son rythme. C’est la communication qui va faire qu’on pourra s’entendre. Chez nous, il n’y a pas de stratégie. Il suffit d’appliquer les règles et la loi dans le délai le plus bref pour le bonheur de tout le monde ».

Le barreau venu féliciter et soutenir le nouveau président, a tout de même émis des doléances à l’endroit de ce dernier. Il s’agit notamment du respect du principe de l’ancienneté lors des audiences pour l’ensemble des juridictions sous sa responsabilité.

Mamadou Sawadogo, bâtonnier en exercice

« C’est important que dans le déroulement des  affaires, les avocats les plus anciens  prennent la parole avant les plus jeunes. C’est comme ça que les jeunes apprennent. Si c’est l’inverse, tout le monde désapprend. Nous avons indiqué à la Cour que cela était important pour la bonne formation des avocats. Si cette règle n’est pas observée, c’est l’ensemble de la justice qui en partirait parce que nous aurons des avocats moins bien formés », explique  Mamadou Sawadogo, le bâtonnier en exercice.

Et le nouveau président de rassurer que cela sera rectifié.

Après la vacance du  poste de président de la Cour d’appel de Ouagadougou depuis les délibérations du Conseil supérieur de la magistrature du 23 décembre 2016, Boukary Diallo succède ainsi à Jean Emile Somda. 

Revelyn SOME

Burkina24


Boukary Diallo en quelques dates

Magistrat de grade exceptionnel 7è échelon

– 1985 : Maîtrise de Droit, option Droit des affaires

– 1987 : Diplômé de magistrature à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) Ouagadougou

Fonctions occupées :

– 1987-1990 : Juge d’instruction au Tribunal de grande instance de Dori ;

– 1991-1993 : Juge d’instruction au Tribunal de grande instance de Kaya ;

– 1993- 1995 : Juge d’instruction au Tribunal de grande instance de Ouagadougou ;

– 1995-1999 : Président du Tribunal de travail de Ouagadougou ;

– 1999-2003 : Président du tribunal de grande instance de Bobo-Dioulasso ;

– 2003-2006 : Conseiller à la Cour d’appel de Ouagadougou ;

– 2006-2007 : Président de la Chambre sociale de la Cour d’appel de Ouagadougou, Président délégué du Conseil d’arbitrage de la Cour d’appel de Ouagadougou, Juge assesseur au Tribunal militaire de Ouagadougou ;

– 2007-2009 : Président de la Chambre commerciale de la Cour d’appel de Ouagadougou, Président délégué du Conseil d’arbitrage, Juge assesseur au Tribunal militaire de Ouagadougou ;

– 2009-2012 : Président de la chambre civile de la Cour d’appel de Ouagadougou ;

– 2012-2013 : Vice-Président de la Cour d’appel de Ouagadougou et Président de la Chambre d’accusation ;

– 2013-2017 : Conseiller à la Cour de cassation, Cumulativement membre de la Commission d’instruction de la Haute Cour de Justice.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre