Sidwaya : Le SYNATIC dresse le bilan d’exécution du protocole d’accord

623 0

Une journée d’information a été organisée ce vendredi 11 août 2017 à Ouagadoudou, par le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC), de la section des éditions Sidwaya.

La journée d’information organisée par le SYNATIC ce vendredi 11 août 2017, avait pour objectif de dresser le bilan à mi-parcours de la mise en œuvre du protocole d’accord au sein des éditions Sidwaya, et de faire un plaidoyer auprès des autorités.

Le protocole d’accord qui a été signé le 29 décembre 2016, entre le SYNATIC et le gouvernement du Burkina comporte 3 grandes parties. La première partie est relative à l’amélioration conséquente des conditions de vie et de travail des agents, la deuxième porte sur la reconstitution des carrières et la troisième repose sur l’octroi des équipements  et des infrastructures à la RTB et aux éditions Sidwaya.

A en croire Konwoman Rufin Paré, Secrétaire général de la section SYNATIC, pour la première partie du protocole, le code vestimentaire a été harmonisé et revu à la hausse. Le processus de recrutement de cabinet en vue des études préalables aux changements des statuts en société d’Etat est en cours.

Au niveau de la deuxième partie, sur la reconstitution des carrières, le dossier piétine un peu, juge Rufin Paré. Il faudrait qu’il y ait de la volonté au niveau supérieur pour l’aboutissement de ce projet, dit-il. Pour la troisième partie, « il est regrettable de constater que Sidwaya paraît en noir-blanc »,  indique le syndicat, qui plaide pour que certaines facilités soient  permises à Sidwaya pour l’achat de matériels spécifiques  par rapport à l’imprimerie.

Le SG  a ajouté que «nous voulons faire cette rencontre syndicale pour  effectivement interpeller pour que l’autorité comprenne que sa parole donnée en décembre, elle doit la respecter. Et pour la respecter, il faut des mesures d’accompagnement».

« Des instructions ont été données après la signature du protocole pour que chacune des structures concernées notamment les éditions Sidwaya, la RTB, et autres qui accueillent les agents de l’information et de la communication, de pouvoir prendre des mesures afin de trouver des solutions pour que les problèmes qui ont été soulevés au niveau de la plate forme du syndicat puisse trouver des solutions dans les jours à venir», a répondu déclaré Rabankhi Abou-Bâkr Zida, Directeur des éditions SIDWAYA.

Yasmine SANON (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *