Attaque du Café Istanbul : Des rescapés racontent

886 4

Ouagadougou a connu une seconde attaque terroriste sur l’avenue Kwameh Nkrumah. Le bilan  provisoire de cette dernière attaque, dans la nuit du 13 au 14 août 2017 fait état de 18 morts ainsi qu’une dizaine de blessés. Ce lundi 14 août 2017, des rescapés et des blessés se sont confiés à Burkina 24.

Des individus armés ont ouvert le feu sur le café restaurant « Aziz Istanbul », situé sur l’avenue Kwameh Nkrumah, au centre de la capitale burkinabè dans la nuit du 13 au 14 août 2017.

Gisèle Thombiano, une rescapée, a expliqué que c’était dix minutes après son arrivée que les tirs ont commencé.

« Quand ils sont arrivés, ils ont commencé à tirer. Je me suis sauvée et une balle a pris mon pied. Je suis allée me réfugier sous les tables. C’est la sécurité et les secours qui nous ont conduits à l’hôpital », a-t-elle confié.

Vidéo

Burkina24

 La caissière au « café Aziz Istanbul », Delphine Kaboré, a relaté qu’après l’attaque, elle s’est échappée en empruntant un taxi pour se diriger vers l’hôpital pour recevoir des soins. Elle a eu une entorse au bras droit. Elle a également fait comprendre qu’au niveau du restaurant, il y avait la sécurité et le restaurant est équipé de caméras de surveillance.

Abdoul Fataw Ouédraogo, également rescapé de l’attaque, a raconté que quand les tirs ont commencé, il s’est réfugié au dernier niveau de l’immeuble. « Quand ils ont commencé à tirer, la sécurité qui était devant la porte a disparu », a-t-il signalé. Par ailleurs, il a ajouté que les assaillants étaient « contents » de leurs actes. Plusieurs blessés sont actuellement pris en charge, notamment à l’hôpital Yalgado Ouédraogo, a constaté Burkina 24.

L’attaque a fait 18 morts, selon le bilan provisoire donné ce 14 août au matin par le gouvernement. Les corps des défunts sont en cours d’identification. Une dizaine de blessés sont également dénombrés et pris en charge par les services de santé. Parmi eux, des éléments des forces de sécurité qui ont pris part à l’assaut. 

Noufou KINDO et Jules César KABORE

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 4 commentaires

  1. RIP aux victimes et courage à leurs famille. Néanmois il faudra que les lieux à risque sur Kwame Nkrumah et ailleurs dans la ville revoient leur service de sécurité de manière à les renforcer. Selon un des témoins dès les premiers coup de feux les guardes sécurité qui se trouvaient à la porte ont disparu!!!??? J’espère au moins qu’ils étaient armés? si oui il y a problème!

  2. R.I.P AUX VICTIMES ET BON RETABLISSEMENT AU BLESSES.LE BURKINA NE SERA PAS A GENOUX.LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS.VIVE LE BURKINA FASO VIVE LA SOLIDARITE NATIONALE

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *