IBK à Ouaga : “Le doux temps de l’insouciance est terminé”

167 0

Le Président malien, Ibrahim Boubacar Kéïta a rendu visite au Burkina Faso. Il a été accueilli à l’aéroport international de Ouagadougou par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, ce mardi 15 août 2017. Il dit être venu témoigner sa solidarité au peuple burkinabè suite à l’attaque du café Istanbul.

Le Président malien, Ibrahim Boubacar Kéïta, accompagné du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a visité le site de l’attaque terroriste du café Istanbul dans l’après-midi du 15 août 2017.

A la suite, les deux Présidents ont eu un entretien à la Présidence du Faso. Le président malien a laissé entendre qu’il est venu témoigner sa solidarité au peuple burkinabè suite à l’attaque dans la nuit du 13 août dernier à Ouagadougou.

« C’est une des raisons pour lesquelles nous avons estimé de devoir unir nos forces, de rassembler nos moyens humains et matériels pour faire face à ces montres qui surgissent dans les égouts avec un projet de massacrer et de tuer nos peuples », a-t-il lancé.

Les deux présidents sur le lieu de l’attaque du café Istanbul.

Il a expliqué que les terroristes veulent que “nous cessions toutes activités” et « de rester terrer dans nos maisons ». Ibrahim Boubacar Kéïta a fait comprendre que les actes terroristes obligent les Etats à plus d’investissement dans la défense et dans la sécurité. Il a également dit que tout le Sahel est uni et que « nous ne baisserons pas les bras et on ne nous effrayera pas ».

« Ce qui c’est passé se passe ailleurs. Dans les pays plus économiquement puissants, ces choses se produisent aujourd’hui », a-t-il mentionné. Par ailleurs, il a proposé de changer les habitudes. « Le doux temps de l’insouciance est terminé. Nous sommes obligés d’accepter  aujourd’hui qu’à tout moment, nous pouvons être agressés. Que chacun de nous fasse preuve de la plus grande vigilance  », a-t-il précisé. « Je m’incline sur les victimes de l’attaque de Ouagadougou », a indiqué le Président malien.

Alors que son propre pays le Mali est touché par une attaque terroriste qui a fait 9 morts dans deux camps de la MINUSMA, Ibrahim Boubacar Kéïta, président du G5 Sahel,  a fait le déplacement du Burkina Faso endeuillé par un attentat terroriste qui a ôté 18 vies.  « C’est la preuve que le G5 Sahel, s’il n’existait pas, il fallait le créer. Dieu merci il existe et sa force conjointe est en phase de mise en place avec sa base opérationnelle qui en installation à Sévaré », a-t-il commenté.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre